Grand prix de marseille (l) – 15e etape du defi du galop : une occasion a saisir pour pink gin

Autres informations / 10.11.2012

Grand prix de marseille (l) – 15e etape du defi du galop : une occasion a saisir pour pink gin

Cette

année, aucun cheval ne se détache vraiment dans le Défi du Galop, même si

Aizavoski (Monsun) reste en tête avec deux victoires. Décevant à Nantes, lors

de la 14e étape, le représentant de l’écurie Wildenstein ne fait pas le

déplacement à Marseille. À l'affût, avec une victoire chacun, Pink Gin

(Kouroun) et Sant’Alberto (Colossus) tenteront de grappiller des points

précieux. Pink Gin aura l’avantage de connaître la piste, puisqu’il vient de

participer au Prix André Baboin - Grand Prix des Provinces (Gr3), où il s’est

classé quatrième, dans un lot plus relevé que celui qu’il rencontre ici. Pink

Gin peut avoir tendance à se montrer brillant dans un parcours, et l’idéal pour

lui est de se faire emmener. Mais, avec la présence de Corseurasien (Hamas)

dans l’épreuve, le leader est tout trouvé et le train assuré. Pink Gin trouve là

une belle occasion de prendre la tête du challenge.

SANT’ALBERTO

CONTINUE SES VOYAGES

Sant’Alberto

cherche, depuis sa victoire à Clairefontaine, à glaner des points dans ce

"Défi". À Strasbourg, cela ne s’était pas bien passé pour lui, car il

en avait trop fait en tête de la course, en compagnie de Rock of Nassau (Rock

of Gibraltar). Fabrice Chappet l’a ensuite présenté à Baden-Baden et, là aussi,

le cheval n’a pas eu le meilleur des parcours, sans vraiment démériter. Le

terrain très souple prévu à Marseille ne va pas le déranger. Reste à savoir

s’il va s’adapter au profil de l’hippodrome et si ses déplacements précédents

ne l’ont pas émoussé, car le cheval a fourni ses meilleures performances avec

de la fraîcheur.

TARA

RIVER, UN 3ANS AMBITIEUX

La

casaque de Jean-Claude Seroul, toujours redoutable sur ses terres, sera portée

par Tara River (Stormy River), extrêmement régulier et qui, bizarrement, n'a

jamais couru à Borély. Seul 3ans au départ de l’épreuve, il a les moyens de

dominer ses aînés. D'autant plus que, s’il a été choisi parmi le riche effectif

de l’écurie, il faut y voir un signe. Le poids des ans commence à se faire

sentir pour Agent Secret (Pyrus) et François Rohaut veille à ne pas le courir

de façon rapprochée. Il lui a également trouvé des engagements faciles pour lui

redonner le moral, comme lors du Grand Prix du Mans. Le vrai Agent Secret

aurait évidemment une première chance dans ce lot.

OU EN

EST SILVER POND ?

Silver

Pond (Act One) compte les meilleurs titres. Le cheval n’avait pu participer au

Dubai World Cup (Gr1) en raison de problèmes de santé. Il avait alors quitté

les boxes de Doug Watson pour rejoindre l’effectif de Pascal Bary. Sa rentrée à

Longchamp a été très discrète, mais ce grand cheval avait certainement besoin

de compétition. Il devrait logiquement avoir progressé. Enfin, Tagar Béré (High

Yield) et Corseurasien présentent un profil un peu similaire : tous deux

viennent de remporter un Quinté et, sur leur forme, ils s’essaient au niveau

supérieur. Tagar Béré compte d’ailleurs des titres à ce niveau, mais qui

remontent un peu.