H.h. sheikha fatima bint mubarak ladies world championship : la france brille a abu dhabi

Autres informations / 13.11.2012

H.h. sheikha fatima bint mubarak ladies world championship : la france brille a abu dhabi

Dimanche

à Abu Dhabi, la France a été mise à l’honneur par la cavalière Delphine Garcia

Dubois, lauréate de la finale du Sheikha Fatima Bint Mubarak Ladies World

Championship (IFAHR), en selle sur l’Arabe Af Sanadek (Burning Sand). Cette

victoire est 100 % tricolore puisque ce cheval est entraîné sur place par Éric

Lemartinel, pour le compte du propriétaire Khalid Khalifa Al Nabooda. Devant un

public nombreux, composé de quelques Français, à l’instar de Damien de

Watrigant et son épouse Axelle Nègre de Watrigant, Arnaud Chaillé-Chaillé,

Jean-Pierre Totain, Alban de Mieulle, Patricia Musial et Alain Desgranges

notamment, Delphine Garcia a porté haut les couleurs de la France. « C’est un

grand moment d’émotion de gagner cette première finale du championnat organisé

par Son Altesse le Cheikh Mansoor, nous a confié la cavalière. C’est aussi un

grand honneur de rendre la France victorieuse pour cette première édition.

J’espère qu’il y en aura d’autres. Participer à ce challenge était une

opportunité en or et je suis heureuse que ça ait fonctionné. » Bien partie,

Delphine Garcia Dubois a pu bénéficier d’un parcours sur mesure avec Af

Sanadek, dans le sillage des animateurs. Décalé dans le dernier virage, elle

s’est rapprochée de la tête et a prolongé son effort jusqu’au passage du disque

final, offrant la victoire à Éric Lemartinel, qui présentait trois chevaux au

départ. « Je savais que j’avais une bonne chance, les trois chevaux d’Éric

Lemartinel étaient très bien préparés, c’est un des meilleurs entraîneurs ici.

J’ai eu le parcours que je voulais, pas trop loin, j’ai dû venir en dehors dans

le dernier tournant, puis, dans la ligne droite, il a eu une belle

accélération, se montrant vraiment courageux. » Af Sanadek s’est imposé avec

une longueur d’avance sur deux chevaux ayant des origines françaises, Swyft

(Dormane) et Al Mouttakel (Djebbel). Autre cavalière française engagée dans la

course, Alison Massin n’a pas été aussi heureuse, finissant à l’avant-dernière

place avec Andaleeb (Newday). Elle nous a expliqué après la course : «

Malheureusement je n’ai pas eu un bon parcours, je suis partie en pensant aller

devant mais ça s’est resserré sur moi et mon cheval s’est arrêté. Il n’avait

plus assez d’influx pour finir, mais je suis tout de même ravie d’avoir

participer à cette finale. Je ne regrette rien. Nous avons passé une

merveilleuse semaine. » Cette première édition du Ladies Championship a souri à

la France et l'initiative devrait être reconduite l’année prochaine avec une

première étape à Oman, le 17 janvier prochain. « C’était une super semaine,

nous a dit Lara Sawaya, la directrice du Global Arabian Racing Flat Festival.

Nous sommes ravis de voir une Française remporter la finale et nous sommes très

fiers de ce festival. Nous remercions Son Altesse le Cheikh Mansoor qui nous a

apporté tout le soutien nécessaire pour recevoir les cavalières du monde entier

à Abu Dhabi. La finale s’est bien passée, les filles étaient très contentes et

elles ont beaucoup travaillé pour cela. L’année prochaine nous recommençons ce

challenge. La première étape aura lieu le 17 janvier à Oman et nous en

attendons aussi un grand succès. »