Saint-cloud, criterium de saint-cloud (gr1) : morandinamiteur

Autres informations / 11.11.2012

Saint-cloud, criterium de saint-cloud (gr1) : morandinamiteur

Dans le

Prix de Condé (Gr3), Morandi (Holy Roman Emperor) avait montré qu’il était

difficile à accrocher en terrain lourd. Samedi, ce fut la même chanson dans le

Critérium de Saint-Cloud (Gr1) où, dès l’entrée de la ligne droite, il a fait

le trou avec ses rivaux. Emmené sur un plateau par Wingate (Zamindar), Morandi

n’a jamais été inquiété et c’est avec sept longueurs d’avance – un écart rare

au niveau Gr1 – qu’il a passé le poteau en tête. Véritable dynamiteur de

peloton, Morandi avait fini son parcours quand les derniers avaient encore deux

cents à trois cents mètres à parcourir. En attendant des chevaux qui vont venir

avec le temps l’an prochain, Morandi se place, avec ce succès, comme le meilleur

2ans français chez les mâles entraînés en France. On cherchait un leader dans

cette génération et, jusqu’à preuve du contraire, le chef de file, c’est

Morandi.

JEAN-CLAUDE

ROUGET : « UN HIVER AU SOLEIL EN ATTENDANT D’AUTRES MATCHS »

Après le

succès de shaka (Exit to Nowhere) en 1996, Jean-Claude Rouget remporte là son

deuxième Critérium de Saint-Cloud. Après la course, il a raconté : « Morandi

est un cheval qui impressionne. Il a toutes les qualités du bon cheval. On va

déjà savourer tout ce qu’il a fait à 2ans. L’an prochain, face à d’autres

chevaux, ce sont d’autres matchs qui l’attendent, mais Morandi devrait garder

un bon niveau et être compétitif. En attendant, il va avoir un programme

hivernal au soleil de Pau. Il avait débuté sur 1.100m, où il aurait dû gagner

face à complimentor qui s’est encore imposé samedi, à Chantilly. Au fil du

temps, il n’a cessé de s’améliorer et de prendre de la maturité. Il fait tout

de façon extraordinaire. Morandi n’a jamais eu de course dure et il arrivait

bien sur ce Gr1, sans avoir eu besoin de travailler trop dur. »

UN RARE

DOUBLE

Morandi

a accompli un doublé qui est finalement assez rare – mais aussi pas tout le

temps tenté – du Prix de Condé avec le Critérium de Saint-Cloud. Ce Gr1 a été

créé en 1980 et depuis, seulement quatre chevaux, dont Morandi, ont réussi le

doublé. Il s’agit de Pistolet Bleu (1990), Poliglote (1994) et Lindas’ Lad

(2005).

UNE

VRAIE APTITUDE AU TERRAIN

Morandi

est posé sur de vraies soucoupes et il possède, on l’a vu, une vraie aptitude

au terrain lourd. Ceci dit, il a aussi gagné en bon terrain et c’était sur

1.400m. Son aptitude, il peut la tenir de sa mère, Vezina, qui est une fille de

Bering. Morandi est un fils d’Holy Roman Emperor (Danehill) qui, physiquement,

n’est pas un monstre. Holy Roman Emperor a déjà produit Homecoming Queen qui a

gagné les 1.000 Guinées (Gr1) avec neuf longueurs d’avance, sur un terrain

assez souple.

WILLIE

THE WHIPPER NET DEUXIEME

Considéré

comme l’opposant numéro 1 à Morandi, Willie the Whipper (Whipper) n’a rien pu

faire face à l’ouragan. Il a fait sa course, en progressant à son rythme, côté

corde. C’est assez nettement qu’il a pris la deuxième place, sans être inquiété

pour cette place sur le podium. Petit cheval, qui avait gagné déjà deux fois –

en deux sorties – en terrain lourd, Willie the Whipper n’était pas désavantagé

par rapport à Morandi en ce qui concerne le terrain. C’est donc la classe qui a

fait la différence. Son entraîneur, Ann Duffield, qui a eu son premier partant

à l’étranger cette semaine à Maisons-Laffitte, nous a dit : « Si on enlève

Morandi, qui est un cheval exceptionnel, Willie the Whipper s’impose

facilement! Le cheval court très bien et on avait choisi de le supplémenter

ici, car il était en grande forme. Il n’avait jamais couru de Groupe

auparavant, alors cette deuxième place au niveau Gr1 est très bonne. C’est un

cheval d’avenir, qui continue d’apprendre et devrait faire un bon 3ans. »

Willie the Whipper porte une casaque du Qatar Racing, après avoir été acheté à

l’amiable à la suite de sa deuxième victoire dans une Listed à Pontefract.

L’EXPERIENCE

A PARLE POUR MISS YOU TOO

À

l’entrée de la ligne droite, Miss You Too (Montjeu) semblait totalement dominée

pour l’obtention de la troisième place. Mais, finalement, cette pouliche

expérimentée a réussi à revenir pour refaire à la fin Sempre Medecis (Medicean)

et Kapsadt (Country Reel). À eux deux, Sempre Medecis et Kapsadt comptaient

quatre sorties, contre sept pour Miss You Too. C’est donc l’expérience qui a

parlé et on peut penser que, l’an prochain, on reverra Sempre Medecis et

Kapstadt à un bon niveau.

ENCORE

LA FAMILLE D’ANA MARIE

Élevée

au Haras des Capucines – qui touche là son troisième Gr1 en une semaine –,

Morandi met à l’honneur la famille d’Ana Marie. En effet, la deuxième mère de

Morandi est Marie de Vez (Crystal Palace), mère de marie de Ken, qui est la

génitrice d’Ana Marie. La mère de Morandi, Vezina (Bering), a pris trois places

à 3ans et a produit Zina Blue (Anabaa Blue), gagnante de "E" à

Longchamp, mais aussi de "B" à Chantilly où elle a été distancée.

Morandi est le deuxième gagnant de Gr1 de son père, Holy Roman

Emperor,

après la classique Homecoming Queen.