Santa anita et les chevaux europeens : l’histoire en chiffres

Autres informations / 01.11.2012

Santa anita et les chevaux europeens : l’histoire en chiffres

Les

chiffres peuvent parfois mentir. En regardant le record des européens dans les

cinq éditions du Breeders’ Cup disputées à Santa Anita, on peut penser que

l’hippodrome californien est une mine d’or pour les chevaux du Vieux Continent.

L’Europe a remporté sur cette piste magique 16 de ses 46 victoires,

c’est-à-dire plus d’un tiers du total, en 28 éditions. Le score est encore plus

flatteur en rajoutant les places : pas moins de 27 européens sur les 99 qui ont

disputé une épreuve du Breeders’ Cup à Santa Anita, ont terminé dans les trois

premiers (27,27 %). Au cours des deux dernières éditions disputées à Santa

Anita (2008 et 2009), l’Europe a gagné 11 courses avec 55 partants. Ces

résultats sont tout simplement à corréler avec le fait qu’en 2008 et 2009,

Santa Anita avait changé son vieux dirt pour une P.S.F. beaucoup plus favorable

aux européens qui ont gagné sur cette surface les deux "Marathon"

(Muhannak et Man of Iron), le "Classic" 2008 avec Raven’s Pass et le

"Juvenile" 2009 avec Vale of York.

DE LA

P.S.F. AU DIRT…

Cette

édition sera tout à fait différente. La P.S.F. a été remplacée, après des

longues discussions, par un dirt à l’ancienne, dur et rapide comme l’aiment les

Californiens. Cela change beaucoup de choses. La participation des européens

est tombée de 28 en 2011 à 21 cette année, avec seulement deux seuls chevaux au

départ des courses disputées sur le dirt (Fame and Glory et Sense of Purpose

dans le "Marathon"). L’Europe sera très représentée dans les deux

épreuves pour 2ans sur gazon avec un duo de pouliches (Sky Lantern en tête et

la française Flotilla qui a un rôle intéressant à jouer) et des poulains

(Dundonnel étant le meilleur d’après l'“odds-maker” de Santa Anita). Le

"Filly & Mare Turf" semblait taillé pour l’Europe, mais les

statistiques ne sont pas bonnes : sur treize éditions, cinq seulement ont été

remportées par le Vieux Continent (Banks Hill, Islington, Ouija Board deux fois

et Midday). Cette année, elles seront cinq à essayer d’améliorer le score, avec

en tête la française Ridasiyna et l’anglaise the Fugue. Il est peu surprenant

de trouver seulement deux européens (Excelebration et Moonlight Cloud) dans le

"Mile", une épreuve qui nous est revenue à douze reprises. La vraie

chasse gardée pour l’Europe est le "Turf" (17 victoires), mais cette

année, les trois représentants (Shareta, le tenant du titre St Nicholas Abbey

et Treasure Beach) doivent se méfier de l’américain Point of Entry.