Tulips raccourcit ses ambitions

Autres informations / 22.11.2012

Tulips raccourcit ses ambitions

Réservé aux pouliches de 3ans sur la distance de 1.400m, le Prix Cérès (L) regroupe neuf candidates cette année. Toutes s’engagent à poids égal, celui de 56 kilos, sur un parcours avec courbe, qui donne un avantage certain à celles qui s’élanceront à la corde. Présentée par André Fabre, Tulips (Pivotal) a les moyens de décrocher du caractère gras. La fille de Pivotal est raccourcie en distance, passant d’une Listed sur distance intermédiaire [1.800m, ndlr] à une autre sur une distance de pure vitesse. Tulips n’est pas une gagnante à coup sûr, mais, sur ses meilleures performances, elle devrait être capable de dominer un tel lot. Début septembre, sur le mile de Chantilly, elle a fini deuxième d’Azeville (Shamardal), qui demeure toujours invaincue sur l’hippodrome des princes de Condé. Ce jour-là, Tulips a évolué en dernière position du peloton, et a choisi le chemin de l’extérieur pour lancer son effort. Mais la représentant du Cheikh Mohammed Al Maktoum a mis beaucoup de temps pour se lancer, n’y parvenant qu’à deux cents mètres du but. Dès lors, Tulips a fini à une vitesse impressionnante et a déposé le reste de l’opposition. Lors de sa sortie suivante, Tulips a ouvert son palmarès, de nouveau sur le mile de Chantilly, mais contrairement à la fois précédente, elle a toujours été vue aux avant-postes et quand elle a accéléré, elle a laissé toutes ses adversaires sur place, s’imposant par six longueurs d’avance. Notons qu’elle va s’élancer de la stalle trois et devrait pouvoir trouver une bonne place dans le parcours.

METAL ROCKET ET FONTAINE MARGOT EN PRINCIPALE OPPOSITION

Face à la pouliche d’André Fabre, deux provinciales semblent en mesure de pouvoir lui tenir tête. La marseillaise Metal Rocket (Muhtathir), deuxième du Prix de Saint-Cyr (L) le 17 octobre, vient de remporter une course D à Borély. Si elle n’a pas été très convaincante, elle n’a fait que le minimum pour s’imposer. Sur la foi de ses performances, elle ne devrait pas être loin de la tête en passant le disque final. En quatre tentatives à ce niveau, elle n’est jamais sortie des cinq premières et s’élance juste à l’intérieur de Tulips, à la stalle numéro deux. Fontaine Margot (Ballingarry) vient du centre d’entraînement lyonnais de Chazey-sur-Ain. Cette pensionnaire de Maxime Cesandri a fini à une longueur de Metal Rocket dans le Prix de Saint-Cyr. Vite en tête, elle a fait un temps illusion avant d’être dominée dans les dernières foulées. Elle a tout de même résisté à She’s My Dandy (Holy Roman Emperor) et Carnoustie (Acclamation) qu’elle retrouve sur sa route. Elle aura l’avantage de s’élancer de la stalle la plus à la corde et ne devrait donc pas avoir à forcer le destin pour s’installer parmi les animatrices.

LES PROGRES DE LUCRECE

En constant progrès, Lucrèce (Pivotal) est une pouliche à suivre. La pouliche paloise a remporté ses deux dernières courses, à Mont-de-Marsan et Tarbes, dans des lots modestes, mais à chaque fois en montrant un peu de classe. Pour son premier essai à ce niveau, il convient de s’en méfier, d’autant qu’elle est capable de fin de courses tranchantes.