Un bilan de l’annee fegentri

Autres informations / 17.11.2012

Un bilan de l’annee fegentri

La

dernière étape du Championnat du monde Fegentri réservée aux Gentlemen-Riders

s'est courue à Rome dimanche. L’occasion d’un petit bilan avec sa présidente,

Nathalie Bélinguier

JOUR DE

GALOP. – LE CHAMPIONNAT DU MONDE DE LA FEGENTRI REUNIT DES CAVALIERS AMATEURS

DU MONDE ENTIER.

QUI A

GAGNE CETTE ANNEE ?

Nathalie

Bélinguier. – En 2012, notre champion est irlandais: il s’appelle Steven

Crawford. C’est un garçon qui monte très bien, à la fois en plat et en

obstacle. C’est un cavalier tout à fait complet, comme on en trouve souvent en

Irlande. Si vous étudiez tous nos classements depuis 2007, vous remarquerez

d’ailleurs que l’Irlande s’est toujours très bien classée, chez les

gentlemen-riders et chez les cavalières. Une année, ils ont même fait le

doublé.

ET COTE

FRANÇAIS ?

Angelo

Gasnier découvrait le circuit et s’est classé deuxième, ce qui est un excellent

résultat. Il doit passer jockey professionnel, ce qui l’empêchera

malheureusement de représenter à nouveau la France chez les amateurs l’an

prochain. Je ne sais pas encore quel cavalier le Club français va nous déléguer

l’an prochain. Le troisième au classement est le Suédois Christopher Roberts. À

ce sujet, il est intéressant de noter la réussite constante de la Suède à la

Fegentri. Bien qu’il y ait, en Suède, moins de courses au galop qu’en France ou

dans les îles britanniques, la passion et la qualité de leurs cavaliers est

exceptionnelle.

UNE

BELLE ANNEE, DONC ?

Oui, si

ce n’est les trois courses que nous avons dû annuler à cause du mauvais temps.

Je pense notamment à une étape anglaise qui n’a pu avoir lieu car l’hippodrome

était inondé. Chez les garçons, il y aura une nouveauté en 2013 : une étape est

créée à Oman.

ET CHEZ

LES CAVALIERES ?

Leur

finale se courra, comme d'habitude, à l'île Maurice. Ce sera le 2 décembre.