Disparition de le beau bai

Autres informations / 19.01.2013

Disparition de le beau bai

Elevé par Gaëtan Gilles, l’homme de mid Dancer (Midyan), Le beau bai (Cadoudal) n’a jamais couru en France, mais a signé quelques belles performances de l’autre côté de la Manche. Ce fils de cadoudal a dû être euthanasié ce matin, a révélé le Racing Post. Le cheval récupérait d’une fracture du pelvis, mais un revers a obligé son entourage à abréger ses souffrances. La plus belle performance de Le Beau Bai restera sa victoire dans le Welsh National, labellisé Gr3. Il était entraîné par Richard Lee, qui a rendu hommage à son cheval en le décrivant comme « un parfait gentleman ». L’entraîneur a expliqué : « Il s'était cassé le pelvis, et c’est une blessure difficile à gérer, puisque les chevaux sont alors mis sous sédatifs pendant une certaine période, mais peuvent se retrouver trop frais dès lorsqu’on arrête les injections. Cela faisait déjà un certain temps qu’il n’en avait plus besoin, et tout se passait bien, jusqu’à hier matin, où il a dû trop en faire dans son box et sa blessure s’est rouverte. Le vétérinaire est venu et lui a donné des anti-douleur, mais cela n’a pas fonctionné. Il souffrait vraiment. Il faut faire ce qui semble le mieux pour le cheval, il ne méritait pas de souffrir ainsi (...). Ce n'était pas juste un bon cheval, il avait une belle personnalité. »