Godolphin dans la tourmente

Autres informations / 23.04.2013

Godolphin dans la tourmente

La

nouvelle est tombée ce lundi en fin d’après-midi. Mahmood Al Zarooni, l’un des

entraîneurs de l’écurie Godolphin, va faire face à une enquête disciplinaire

lancée par le British Horseracing Authority (B.H.A.) pour utilisation de

produits interdits : des stéroïdes anabolisants. Godolphin l’a annoncé sur son

site Internet, et le B.H.A. a ensuite confirmé cette annonce. L’enquête porte

sur des irrégularités constatées dans des prélèvements effectués sur des

chevaux de l’entraîneur, basé à Newmarket. Des traces de produits interdits ont

en effet été découvertes. Parmi les chevaux en cause : l’invaincue Certify

(Elusive Quality), l’une des favorites aux prochaines 1.000 Guinées (Gr1) de

Newmarket. En conséquence, le B.H.A. a prévenu que la pouliche ne pourra pas

être au départ de cette épreuve. Simon Crisford, manager de Godolphin, a

déclaré : « C’est un jour noir pour Godolphin. Nous sommes tous sous le choc de

cette nouvelle. Son Altesse le Cheikh Mohammed était totalement horrifié

lorsqu’il a appris la nouvelle. Pour lui, cela est inacceptable. Nous allons

attendre les conclusions du B.H.A. avant de prendre des décisions en interne.

Le Cheikh Mohammed m’a chargé de commencer à vérifier toutes nos procédures et

tous nos contrôles. Cela est déjà en cours, et nous suivrons les conseils du

B.H.A. dans cette mission. » Mahmood Al Zahrooni s’est aussi exprimé sur cette

enquête: « Je regrette terriblement ce qu’il se passe. J’ai fait une erreur

catastrophique. Parce que les chevaux ne couraient pas à ce moment-là, je n’ai

pas réalisé que ce que je faisais était en infraction avec les règles des

courses. Je peux seulement m’excuser pour le mal que je cause à Godolphin et au

monde des courses en général. » Selon le communiqué dévoilé par le B.H.A., les

produits interdits dépistés sont l’ethylestranol et le stanozolol, soit des

stéroïdes anabolisants. Onze chevaux entraînés par Mahmood Al Zarooni sont

concernés, dont Certify, ou encore Opinion Poll (Halling). Adam Briknell du BHA

a déclaré : « L’ethylestranol et le stanozol sont deux stéroïdes anabolisants

et sont de fait interdits par les British Rules of Racing, à n’importe quel

moment : entraînement ou compétition. Mahmood Al Zarooni a été mis au courant

des résultats de l’analyse et un officier d’investigation est allé le voir. Une

enquête du Panel Disciplinaire sur ces découvertes sera lancée dès que

possible. Des détails plus précis seront révélés lorsqu'ils seront disponibles.

Les chevaux ayant eu des résultats positifs aux tests ne sont pas autorisés à

courir. Ceci est à effet immédiat, et pour une certaine période. Une décision

sera prise quant à la durée de cette suspension, qui fait partie du procédé.»


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.