Siyenica, de la graine de championne

Autres informations / 22.04.2013

Siyenica, de la graine de championne

Au rond, Siyenica (Azamour) attirait déjà les regards. En piste, on n’aura vu qu’elle. La soeur de Siyouni (Pivotal) et de Siyouma (Medicean) n’a pas loupé ses débuts et s’est imposée au terme d’une très belle accélération dans le Prix du Louvre (B). Elle devrait pouvoir marcher sur les pas de son frère et de sa soeur, et s’illustrer au plus haut niveau. Nous lui décernons donc logiquement une JDG Rising star. La course a été menée par Aksil (Spirit One) et Her Star (Harlan’s Holiday) a galopé dans son sillage. Thawaany (Tamayuz) n’a pas eu le parcours idéal, le nez au vent. Tharsis (Gold Away) a été vue sur une troisième ligne, à la corde, se montrant brillante. Quant à Siyenica, elle a été placée en dernière position. Un peu brillante elle aussi en début de parcours, elle s’est bien détendue. Dans la ligne droite, Siyenica, décalée à l’extérieur, a eu un formidable passage, remontant tout le peloton et s’imposant d’une demi-longueur. Tharsis a également bien fini, accélérant après avoir changé de jambes et se classant excellente deuxième.

UNE FUTURE GAGNANTE DE GROUPE

Débuter dans le Prix du Louvre n’est pas une mince affaire. La course est labellisée "B", mais cette édition 2013 avait valeur, sur le "papier", de Gr3. Siyenica, en tant qu’inédite, bénéficiait d’une décharge. Réussir à s’imposer, malgré cette aide, face à de telles pouliches est signe de très grande qualité. Alain de Royer Dupré est très satisfait des débuts victorieux de sa pensionnaire. « Siyenica confirme ce qu’elle montre à l’entraînement. C’est une très jolie pouliche, soeur de deux champions, avec un beau modèle [à l’image de Siyouni et Siyouma, ndlr]. Elle a eu une très belle accélération, un passage magnifique. Elle a été un peu brillante en début de course, mais a vite compris qu’il ne fallait pas se comporter ainsi. » Bien que débutante, Siyenica montre donc qu’elle a déjà compris son métier. Son jockey, Christophe Lemaire, le confirme : « C’est une belle pouliche et elle est très bien dans sa tête. Elle comprend vite et c’est le signe de sa qualité. Aux trois cents mètres, elle a eu un passage magnifique. J’ai dû l’arrêter assez loin après le poteau. C’est certainement une pouliche de niveau Groupe. » Siyenica dispose de plusieurs engagements classiques : Poule d’Essai, Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary, Prix de Diane et Irish Oaks (Grs1). Son avenir passera par les Grs1. Mais lequel ? Alain de Royer Dupré répond : « Zarkava (Zamindar) avait couru au niveau Gr1 après une première sortie, mais c’était à 2ans. En début de saison, c’est plus compliqué. Nous pouvons avoir de très gros espoirs avec Siyenica. Elle bat des pouliches estimées. La Poule d’Essai arrivera certainement trop vite, aussi, nous aviserons. »

THARSIS VERS LA POULE D’ESSAI

Tharsis se classe excellente deuxième. Elle n’avait pas couru depuis la fin du mois de juillet 2012 et sa très belle victoire dans le Prix du Mézeray (B). La pouliche, entraînée par Carlos Laffon-Parias, confirme sa qualité ce lundi. Elle a été brillante, mais a bien conclu. Son mentor nous a déclaré : « Elle rendait trois kilos à la gagnante. Elle court bien : c’était une rentrée et elle est revenue tardivement du haras. Olivier [Peslier, ndlr] n’a pas été dur avec elle. En effet, cette course était une préparatoire à la Poule d’Essai. »

THAWAANY DEÇOIT UN PEU

Thawaany ne démérite pas en se classant troisième, après avoir dû voyager le nez au vent. Elle est devancée par deux bonnes pouliches. Mais Freddy Head, son entraîneur, attendait mieux. « Je suis un peu déçu. Il faudra peut-être changer la façon de la monter. » Thawaany n’est pas à condamner sur cette sortie. UNE FAMILLE DE CHAMPIONS

Dire que Siyenica est bien née est un euphémisme. La pouliche est une fille d’Azamour (Night Shift) et de Sichilla (Danehill), gagnante du Prix Amandine (L) à l’occasion de sa dernière sortie. Sichilla est issue de l’élevage de Jean-Luc Lagardère. Siyenica est donc la soeur du champion Siyouni, lauréat du Prix Jean-Luc Lagardère (Gr1), deuxième du Prix Jean Prat (Gr1) et désormais étalon. Elle est aussi la soeur de Siyouma (Medicean), achetée 220.000 euros à Arqana, en décembre 2011, et gagnante des Sun Chariot Stakes et des E.P. Taylor Stakes (Grs1). À noter que Sichilla a donné naissance, en février 2012, à une pouliche par le top-étalon Galileo (Sadler’s Wells). Le croisement entre l’étalon et une fille de Danehill est l’un des plus recherché actuellement, étant celui de bon nombre d’excellents chevaux, le plus connu étant Frankel. Leur deuxième mère, Slipstream Queen (Conquistador Cielo), a produit Slickly (Linamix), quadruple lauréat de Grs1 et étalon. Et même à la troisième génération, on trouve une lauréate de Gr1, avec Country Queen (Explodent), troisième mère de Siyenica, gagnante du Yellow Ribbon Invitational Stakes.