Temps au temps ne perd pas de tempstemps au temps ne perd pas de temps

Autres informations / 05.04.2013

Temps au temps ne perd pas de tempstemps au temps ne perd pas de temps

Temps au Temps (Invincible Spirit) a toujours montré de la qualité depuis qu’il a fait ses débuts en obstacle, sur les haies, en septembre dernier. Mais le représentant de la Marquise de Moratalla a explosé cette année : en 2013, il compte trois succès en trois sorties. Pourtant, la mission s’annonçait compliquée vendredi : le fils d’Invincible Spirit devait rendre du poids à tous ses adversaires. Temps au Temps n’a attendu personne dans ce Prix Guy Hunault. Il est allé devant et s’est imposé de bout en bout, résistant au bon retour de Kayanoura (Kahyasi), très plaisante.

TEMPS AU TEMPS CONTINUE DE PROGRESSER

Très bon cheval de plat, Temps au Temps s’épanouit sur les haies. Il montre des progrès de sortie en sortie, se montrant moins bouillant et bien plus appliqué. C’est ce que nous a confirmé son entraîneur, Philippe Cottin: « C’est un cheval qualiteux, très qualiteux. Avant, c’était un vrai pur-sang de plat. Mikel Delzangles avait fait un travail formidable pour l’endurcir. Il apprend son métier de cheval d’obstacle et est plus posé. Il gagne bien. C’est son troisième succès consécutif cette année, donc c’est bien, oui. La suite de son programme n’est pas encore établie. Il faut que j’en parle avec Michel Cheno et la Marquise de Moratalla. » L’avenir peut être beau. L’an dernier, cette épreuve était remportée par Nikita du Berlais (Poliglote). En 2011, on retrouvait dans les cinq premiers des chevaux de la trempe de Line Salsa (Kingsalsa), Kauto Stone (With the Flow) ou Net Lovely (Network). Ce Prix Guy Hunault est parfois un bon tremplin pour les belles épreuves.