Un nouveau depart pour remember rose

Autres informations / 16.04.2013

Un nouveau depart pour remember rose

C’est un nouveau Remember Rose (Insatiable) que l’on va voir à l’oeuvre dans le Prix du Vivarais. Sur les conseils de son ancien mentor, Jean-Paul Gallorini, le vainqueur du Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2009 a rejoint les boxes de Yann-Marie Porzier. L’objectif est simple, sur le papier : redonner du moral à Remember Rose en le changeant d’environnement. Le Grand Steeple, même s’il est trop tôt pour en parler, est encore en tête pour le fils d’insatiable. Même s’il est meilleur en steeple, il peut faire une bonne course dans ce Prix du Vivarais sur les haies et conclure dans les trois premiers, s’il répète sa vraie valeur. Cependant, son comportement est une grande inconnue. Mais Remember Rose a fort à faire dans ce Prix du Vivarais. Il est notamment opposé à Katkovana (Westerner), gagnante du Prix Wild Monarch (L) et de trois Listeds sur le steeple d’Enghien. Jument éclectique, Katkovana avait conclu deuxième du Prix Alain du Breil (Gr1) et possède donc une bonne classe de haies. Néanmoins, elle n’a plus été revue depuis octobre 2011.

MAJALA POUR TOM GEORGE

Présent la semaine dernière avec Mail de Bièvre (Cadoudal), l’entraîneur anglais Tom George selle cette fois Majala (Lavirco), vainqueur de Gr2 sur les fences de Warwick. Lauréat du Prix de la Source, sur les haies d’Auteuil, sous l’entraînement de Guy Cherel, Majala peut s’imposer dans ce lot, d’autant qu’il arrive déjà en très bonne forme.

LUCKY TO BE, DE RETOUR SUR LES HAIES

Frère du champion Master Minded (Nikos), légende des steeples de vitesse outre-Manche, mais aussi d’Hautclan (Chef de Clan), Positive Thinking (Nikos) et Good Spirit (Smadoun), Lucky to Be (Poliglote) est un vrai bon cheval. Troisième du Prix Maurice Gillois (Gr1) dans sa jeunesse, il a aussi gagné le Prix Richard et Robert Hennessy (L), en septembre dernier. Un ton en dessous des meilleurs, il est néanmoins capable de bien se défendre dans de bonnes courses. Il n’a pas la même qualité sur les haies que sur les gros obstacles, mais sa classe peut lui permettre de prendre une bonne place. Bon sauteur, mais victime de soucis de santé, Monopolis (Poliglote) possède la classe pour gagner une course comme celle-ci. Pour Really Hurley (Urban Ocean), troisième d’une Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), cette épreuve sert surtout de remise en route, tout comme pour Oklahoma Seven (Saint des Saints), cinquième du Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2).