Gras savoye pasteurdon prix questarabad (prix de longchamp) (gr3) : le grand luce veut asseoir sa domination

Autres informations / 19.05.2013

Gras savoye pasteurdon prix questarabad (prix de longchamp) (gr3) : le grand luce veut asseoir sa domination

Jusqu’alors,

les trois préparatoires menant au Prix Alain du Breil (Gr1) ont été remportées

par trois chevaux différents. Mais Le Grand Lucé (Dream Well), en s’imposant

dans le Prix Amadou (Gr2), la plus récente, s’est montré le plus convaincant.

Dans le Prix de Pépinvast (Gr3), il avait été devancé par Carilo (Dubai

Destination) et Saint Firmin (Saint des Saints), qui avaient l’avantage d’avoir

déjà couru, et il a donc nettement pris sa revanche. Le pensionnaire de

Jean-Paul Gallorini, même s’il porte le top weight, peut accrocher une nouvelle

victoire à son tableau de chasse, face à une opposition plus musclée que la

dernière fois.

WILLIE

MULLINS EN FORCE

Celle-ci

aura une forte connotation irlandaise, puisque Willie Mullins sellera trois

pensionnaires. Diakali (Sinndar) est le plus titré de tous, et il vient de

remporter un Gr1 sur les claies de Punchestown, devant son compagnon de boxes

Blood Cotil (Enrique). Il est néanmoins un ton en dessous d’un sauteur comme

Our Conor (Jeremy), vainqueur du Triumph hurdle (Gr1). Le troisième se nomme

Viconte du Noyer (Martaline), un ancien pensionnaire de Thomas Trapenard qui a

remporté le Prix Go Ahead devant Storm of Saintly (Saint des Saints). Lui,

comme Blood Cotil, aura l’avantage d’être familier avec les haies d’Auteuil, ce

qui est toujours important. Pour les trois, l’objectif est sûrement le Prix

Alain du Breil, et Willie Mullins vient prendre la température à trois semaines

du grand rendez-vous.

MAGHERO

DOIT CONFIRMER

Philippe

Peltier avait tenté un pari en présentant Maghero (Poliglote) au départ du Prix

Amadou, six jours seulement après sa chute malheureuse dans le Prix Virelan. Le

cheval lui a donné raison en prenant une excellente deuxième place. Il sera de

nouveau associé à Jacques Ricou, qui le connaît mieux désormais, et même si,

pour lui aussi, cette course n’est pas un objectif en soi, il devrait confirmer

qu’il fait partie de l’élite des hurdlers de 4ans.

LA

RENTREE D’EXTREME CARA

Guy

Cherel tente une autre forme de pari avec Extrême Cara (hurricane Cat), qui

effectue sa rentrée. Son pensionnaire n’est autre que le lauréat du Prix

Cambacérès (Gr1) l’an dernier. Auparavant, il avait dominé Le Grand Lucé dans

le Prix Georges de Talhouët-Roy (Gr2), mais il risque de manquer de compétition

par rapport à ses adversaires. En effet, il a souffert d’une entorse. Cascavel

(Dansili), lui, s’est révélé cet hiver sur l’hippodrome de Cagnes. Il y restait

invaincu en trois sorties, étant couronné dans le Prix André Massena (L). Pour

sa rentrée et sa découverte d’Auteuil, il s’est très bien comporté dans le Prix

Virelan, s’y classant troisième. Il devrait accuser des progrès et passe un

vrai test, face aux meilleurs de sa génération.


 


 

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.