The channel consignment, les raisons d’un succès

Autres informations / 11.05.2013

The channel consignment, les raisons d’un succès

The

Channel Consignment est une structure toute récente dans le paysage des breeze

up européens, puisque Jamie Railton et Alban Chevalier du Fau ne présentent des

2ans à Saint-Cloud que depuis deux ans sous ce nom. En 2011 et en 2012, les

deux hommes étaient troisièmes du palmarès des vendeurs. Cette année, ils

terminent largement en tête, atteignant les 1.396.000 € de C.A. et ayant vendu

les trois top prices de la journée. Comme nous l’a expliqué Jamie Railton, les

énormes risques que les hommes ont pris l’an dernier ont payé. « L’année

passée, nous avons dépensé des sommes très importantes pour acheter des

yearlings, des sommes jamais atteintes pour du pinhooking. C’était un risque

énorme. Si j’étais confiant dans le marché ? Je dirais plutôt que j’ai vécu

avec une grosse pression sur les épaules ces derniers mois. Mais c’était une

expérience fascinante. L’autre chose à souligner, c’est qu’aucun de nos

poulains n’a réalisé des "breezes" très rapides. C’est une façon de

faire différente, typiquement française, et qui ne fonctionnerait pas en

Grande-Bretagne. Je dirais que là-bas, 70 % de la vente se joue sur les temps

des "breezes", alors qu’ici, c’est 70 % sur l’individu en lui-même.

Et nous avions un lot de très beaux poulains. La synergie avec Alban a bien

fonctionné. Il sait préparer les poulains de cette façon et moi, j’ai un réseau

important outre-Manche. La seule déception, c’est la faiblesse du marché

domestique, que je n’arrive pas à expliquer vu l’attractivité des courses

françaises. Pourtant, les efforts d’Arqana vont dans le bon sens. »