Une premiere reussie pour le haras du saubouas et the channel consignment

Autres informations / 01.05.2013

Une premiere reussie pour le haras du saubouas et the channel consignment

 

 

Les deux

top prices de la vente, à 45.000 euros ont été réalisés par deux vendeurs qui

présentaient pour la première fois des poulains lors de cette vente. Le haras

du Saubouas, animé par Paul Basquin, et The Channel Consignment, la structure

montée par Alban Chevalier du Fau et Jamie Railton, ont dominé cette vente,

devant le haras de Saint-Arnoult, qui avait vendu le top price l’an dernier.

Paul Basquin nous a fait part de sa première expérience à Pornichet : « La

vente était très bien organisée et nous avons pris du plaisir à travailler sur

cet hippodrome. Les installations sont très fonctionnelles, avec les boxes situés

près de la piste et des douches à chaque barn. Les canters sur P.S.F. sont

également un bon point : cette surface est moins exigeante pour les jeunes

chevaux, et le fait qu’ils partent dans une courbe leur permet de s’équilibrer

avant d’accélérer en ligne droite. Nous sommes contents de nos résultats et

remercions les acheteurs qui nous ont fait confiance. » Alban Chevalier du Fau,

qui découvrait lui aussi le breeze up d’Osarus, a quant à lui analysé : «

L’équipe Osarus fait de son mieux pour attirer les acheteurs et elle est sur

une bonne dynamique. L’organisation et les infrastructures sont très bonnes. Il

reste des améliorations à effectuer mais on ne peut pas demander la perfection

au bout de la deuxième édition. Dans le catalogue, on peut regretter la disparité

entre les mâles et les femelles. Il y a avait beaucoup plus de pouliches, avec

des profils similaires, ce qui a causé un certain embouteillage. Nous sommes

contents de notre vente, car nous avons cédé tous nos poulains. Cette vente a

une vraie raison d’être, elle est complémentaire avec celle de Saint-Cloud. »

 

MARC-ANTOINE

BERGHGRACHT PARTICULIEREMENT ACTIF

Chez les

acheteurs, Marc-Antoine Berghgracht, qui s’était rendu à la première édition de

ce breeze up, est resté fidèle au rendez-vous et a été largement le plus actif,

avec huit lots achetés pour un total de 176.000 euros.