Le grand frisson

Autres informations / 27.06.2013

Le grand frisson

Vivez les sensations de David Cottin sur un parcours de cross

Le 4 juin, au Lion-d’Angers, une innovation technologique d’importance est venue agrémenter le Grand Steeple-Chase Cross-Country du Haut Anjou. Cette nouveauté, c’est une caméra embarquée, installée sur le casque de David Cottin et à l’origine de la vidéo qui vous a permis de vivre ces 4.200m comme si vous y étiez.

Le côté innovant de cette caméra réside en premier lieu dans ses dimensions : l’engin ne pèse que 33 grammes et mesure 1,5 cm de hauteur pour 15 cm de largeur. Elle peut être fixée sur le casque en épousant la forme de la visière, sans toucher à l’intégrité du casque. Elle offre donc, en toute sécurité, des images au plus proche de la vision humaine, grâce aussi à son angle de vision de 170°. La caméra, nommée Cambox Isis et tout juste commercialisée, a été créée par une société française basée en LoireAtlantique, e-molab, et elle est fabriquée au moyen d’imprimantes 3D, autre principe révolutionnaire, ce qui permet de la personnaliser à l’envi. Jérôme Grimault, qui a fondé cette société en association avec Jean-Marc Piednoir, nous a raconté : « Notre objectif avec cette caméra est de valoriser les sports équestres en tant que vrais sports. Les images embarquées permettent de transmettre toutes les émotions d’un cavalier, et peuvent contribuer à rendre les courses plus attractives pour le grand public, un peu comme ce fut le cas pour la Formule 1. » Philippe Foucher, commissaire au Lion-d’Angers, a rencontré les créateurs de cette caméra au Jumping de La Baule et a immédiatement souhaité leur présence sur l’hippodrome. Il nous a expliqué :

« Je voulais faire partager à un maximum de personnes les sensations que vivent les jockeys en course. Nous avons obtenu les autorisations des entraîneurs, propriétaires et jockeys, et nous avons laissé passer un peu de temps avant de diffuser la vidéo, pour ne pas qu’elle serve à des fins d’enquête par exemple. Je l’ai d’abord envoyée à David Cottin qui m’a dit que c’était exactement ce que l’on voit à cheval. On espère équiper tous les jockeys lors du prochain Anjou-Loire Challenge ! » Dans la volonté de mieux mettre en scène et théâtraliser les courses, on rêve déjà à une vidéo en caméra embarquée lors d’un Grand Steeple-Chase de Paris…