Sky lantern et just the judge : acte ii

Autres informations / 20.06.2013

Sky lantern et just the judge : acte ii

Les pouliches de 3ans se retrouvent sur le mile des Coronation Stakes (Gr1). Elles sont vingt au départ, dont Sky Lantern (Red Clubs), gagnante des 1.000 Guinées de Newmarket (Gr1), et Just the Judge (Lawman), sa dauphine, depuis victorieuse dans les 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1). Elles jouent la revanche ce vendredi. La France est représentée par Siyenica (Azamour) et Kenhope (Kendargent). Ces deux pouliches tentent de succéder au palmarès de cette épreuve aux françaises Gold Splash (Blushing Groom), Shake the Yoke (Caerleon), Banks Hill (Danehill) et Immortal Verse (Pivotal).

LA REVANCHE DES "GUINEES"

Sky Lantern et Just the Judge se sont livré une belle lutte dans les 1.000 Guinées. Sky Lantern avait eu le dernier mot, finissant vite. Elle a conservé une demi- longueur sur Just the Judge qui a trouvé son classique en s’imposant facilement dans les 1.000 Guinées d’Irlande. Sur ce qu'elles ont montré, les deux pouliches sont de valeurs similaires et il est difficile de les départager. Ces Coronation Stakes, sorte de revanche, permettront peut-être d'en détacher une parmi les deux. Elles se sont bien imposées dans les deux classiques, mais ne sont pas pour autant invincibles. Une nouvelle venue peut venir brouiller hiérarchie.

BIG BREAK, APRES UNE RENTREE

Propre sœur de Famous Name (Dansili), Big Break (Dansili) a toujours été tenue en haute estime par son entraîneur, Dermot Weld. En 2012, elle avait survolé les Killavullan Stakes (Gr3) pour sa dernière sortie à 2ans. La pouliche a effectué sa rentrée directement dans les 1.000 Guinées d’Irlande. Big Break a conclu à la quatrième place, à deux longueurs de Just the Judge. Elle signait là une excellente rentrée, mais elle a couru comme une pouliche ayant besoin de cette course. On peut donc en attendre des progrès et elle a le droit de viser la victoire.

PAVLOSK ENTRE DANS LA DANSE

Sir Michael Stoute aligne Pavlosk (Arch) dans ces Coronation Stakes. Elle fait partie, avec Big Break, des trois représentantes Juddmonte au départ. Pavlosk est peu expérimentée : elle a débuté à la fin du mois d'avril et s'est imposée. Elle a ensuite été dirigée sur une Listed, qu'elle a survolée, et son mentor l'aligne directement au niveau Gr1 pour sa troisième sortie. La pouliche a montré des moyens et il est intéressant de la voir en telle compagnie. On peut se demander si elle n'est pas encore un peu tendre. Mais étant donné la réussite de Sir Michael Stoute dans cette épreuve, on ne peut que lui voir une première chance.

SIYENICA ET KENHOPE POUR LA FRANCE

Alain de Royer Dupré avait tenté un pari avec Siyenica dans le Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary (Gr1). La pouliche avait remporté brillamment le Prix du Louvre (B) pour sa première sortie et se retrouvait projetée au niveau Gr1 pour la deuxième. Les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Elle a conclu septième, après avoir dû animer la course. Ce n'est jamais facile pour une pouliche encore tendre à un tel niveau de compétition. Son mentor avait précisé que cette sortie était totalement à effacer et la sœur de Siyouni (Pivotal) fait face à un nouveau défi dans les Coronation Stakes. Elle a vingt pouliches, dans l'ensemble bien endurcies, à affronter. Mais elle est ramenée sur le mile et n'aura certainement pas besoin d’aller devant. Quant à Kenhope, elle est sur sa distance. La pouliche reste sur une bonne troisième place dans le Prix de Sandringham (Gr2), effaçant sa performance dans la Poule d'Essai des Pouliches (Gr1) où elle n’avait pu s’illustrer. Comme Siyenica, c’est une première expérience à l’étranger pour Kenhope.