Tout pour faire une grande course

Autres informations / 13.06.2013

Tout pour faire une grande course

Après le second forfait, elles ne sont plus que onze à être restées engagées dans le Prix de Diane-Longines (Gr1). Les conditions sont réunies pour que cette édition soit une bonne course : à quelques certitudes viennent se confronter des pouliches aux limites encore difficiles à cerner. L’anglaise Miss you Too (Montjeu) a disparu de la liste et Ferevia (Motivator) n’a pas été supplémentée. Elles seront donc entre françaises pour ce Gr1 qui ne sera pas support du Quinté Plus.

Les meilleures pouliches de l’Hexagone sont présentes, à commencer par les gagnantes de Gr1 Silasol (Monsun) et Flotilla (Mizzen Mast), respectivement héroïnes du doublé "Marcel Boussac & Saint-Alary" et de la Poule d’Essai des Pouliches. Logiquement, ces deux pouliches, qui sont les seules gagnantes de Gr1 au départ de ce Prix de Diane, seront les favorites dimanche. Il était difficile d’imaginer un meilleur plateau pour ce classique français, puisque la gagnante du "Cléopâtre" (Gr3), Baltic Baroness (Shamardal) a répondu présente, ainsi que celle du Prix Vanteaux (Gr3), Ésotérique (Danehill Dancer).

La course ne se résume pas simplement à un affrontement entre Silasol et Flotilla. Deux pouliches sont capables de brouiller les cartes. Invaincue en deux sorties, comme la tenante du titre Valyra (Azamour) lorsqu’elle a couru le Prix de Diane, trêve (Motivator) passe un vrai test au niveau Groupe. Elle a très bien gagné sa "B" à Saint-Cloud sur 1.600m et peut réussir un grand écart gagnant, tant au niveau du changement de distance que celui de la catégorie. Chicquita (Montjeu) reste sur une chute à Saint-Cloud alors qu’elle allait gagner en bonne pouliche sa course "B". De bons échos circulent sur son compte et elle va tenter de vérifier que même en plat, une chute appelle un gagnant.

PRIX DE DIANE-LONGINES (GR1)

TRÊVE DE PLAISANTERIE

Dimanche, le Prix de Diane-Longines (Gr1) a réuni ce qu’il se fait de mieux en France. Les gagnantes du Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary et de la Poule d’Essai des Pouliches (Grs1), Silasol (Monsun) et Flotilla (Mizzen Mast), vont encore croiser le fer. Mais, comme l’an dernier, des révélations à l'image de Valyra (Azamour), relèvent du domaine du possible.

LE PREMIÈRE GUERRE DE TRÊVE

trêve (Motivator) n’est réapparue que très tard, le 15 mai, suite à de petits problèmes finalement mineurs et aujourd’hui oubliés. Dans le Prix Perruche Bleue (B), elle a eu une accélération de quatre cents à deux cents mètres digne d’une pouliche de Groupe. La difficulté est de savoir si le curseur peut se placer au niveau Gr1 pour ce troisième dimanche de juin. Plus que la qualité du lot – pour rappel, la dauphine de Valyra dans le Prix de Brunehaut (D) a quitté la compétition en restant maiden –, c’est la manière qu’il faut retenir. Nous engageons d’ailleurs ceux qui le peuvent à revoir ce Prix Perruche Bleue, gagné par Trêve en roue libre. Il existe des doutes sur sa tenue, car sa mère, Trévise (Anabaa), était une pouliche de vitesse. Mais côté paternel, le nouvel arrivant au haras du Quesnay, Motivator, peut gommer cette crainte. Aussi, pour l’anecdote, il faut se souvenir qu’Intello (Galileo), le gagnant du "Jockey Club", a débuté à Longchamp par une victoire le 22 septembre. Ce jour-là, Trêve gagnait la course pour les inédites.

SILASOL ET FLOTILLA, FORCÉMENT

Ce serait une grosse surprise si Silasol (Monsun) et Flotilla (Mizzen Mast) ne jouaient pas un premier rôle dans ce Prix de Diane. Ce sont les seules gagnantes de Gr1 dans ce lot, mais, surtout, elles ont ajouté la manière à leurs succès au plus haut niveau.

Silasol a gagné le "Marcel Boussac" de bout en bout et a réussi à gagner le "Saint-Alary", en attendant, un jour de lice à zéro. Elle a gagné deux de ses trois sorties à 2ans, plutôt en se "promenant" devant, sans totalement comprendre ce qu’on attendait d’elle. Sa victoire dans le "Saint- Alary", où elle a vite réussi à se poser quand Olivier Peslier l’a reprise pour la placer à l’arrière-garde, montre qu’elle a appris à courir. Ce qu’elle a fait dans le "Saint-Alary" suffit à voir en elle une gagnante potentielle du Prix de Diane. Sans incident, elle sera sur le podium.

Flotilla a réalisé quelque chose de rare en gagnant pour sa rentrée la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1). La distance de 2.100m peut constituer une légère inquiétude, car le père de Flotilla est Mizzen Mast, spécialiste du créneau inférieur à 2.000m en tant que géniteur. Toutefois, le style de Flotilla rassure sur ce point, car elle est venue gagner à Longchamp en allant chercher Ésotérique dans la Poule d’Essai.

Entre Flotilla et Silasol, chacun aura sa préférence. Les deux doivent terminer logiquement dans les trois premières de ce Prix de Diane et, avec la présence de l’arbitre Trêve, il faut s’attendre à un beau match entre ces deux gagnantes de Gr1.

ÉSOTÉRIQUE, FAUT QUE ÇA TIENNE !

Gagnante du Prix Vanteaux (Gr3) pour sa deuxième sortie, Ésotérique (Danehill Dancer) a finalement été orientée sur la Poule d’Essai. Pourquoi ? Parce qu’elle a gagné en bonne pouliche, mais surtout en pouliche pour qui 1.850m représentent déjà une distance un peu longue. Elle a longtemps fait illusion dans la Poule d’Essai avant que Flotilla ne vienne la chercher. Cette fois, la distance est plus longue de cinq cents mètres et la tenue d’Ésotérique peut faire défaut. Elle représente ici une vraie inconnue.

Ésotérique est accompagnée de deux collègues d’entraînement, Baltic Baroness (Shamardal) et Tasaday (Nayef). Il est difficile de reprocher quoi que ce soit à Baltic Baroness, si ce n’est qu’elle n’a pas gagné en pouliche de Prix de Diane lors du Prix Cléopâtre (Gr3). Sa chance pour la victoire ne saute pas aux yeux et elle est plutôt imaginable pour une place. Quant à Tasaday, elle a fait un moment illusion dans la Poule d’Essai avant d’être totalement absorbée par Ésotérique, puis Flotilla. Elle est courageuse mais manque d’un brin de classe pour rivaliser avec les meilleures.

CHICQUITA, LE PARI OSÉ

En deux sorties, Chicquita (Montjeu) compte une troisième place à 2ans, dans une "F", et "un tombé" dans une "B" à Saint-Cloud. Sa chute est un manque de chance. Chicquita s’est jetée dans les fusains alors qu'elle allait gagner très facilement. Beaucoup de bons bruits circulent autour de Chicquita dans la région de Chantilly et, finalement, elle n’a rien à perdre à se présenter au départ de ce Prix de Diane. Sa candidature est un vrai point d’interrogation et il faut se fier à l’impression visuelle qu’elle était en train de laisser à Saint-Cloud quand la victoire lui a échappée. Il faut aussi faire confiance à son entraîneur, Alain de Royer Dupré, qui a sûrement vu en elle une pouliche de Prix de Diane le matin, sur les pistes.

ALTÉRITÉ CHERCHE SA REVANCHE

À deux reprises, Altérité (Literato) a croisé le fer avec Silasol et à chaque fois cette dernière a été plus vite qu’elle. La deuxième place d’Altérité dans le "Saint-Alary", où elle a longtemps fait illusion pour la victoire, rassure sur deux point : sa capacité à tenir 2.100m mais aussi son niveau, qui suscitait quelques interrogations après sa mauvaise performance dans la Poule d’Essai. Les meilleures sont un ton au-dessus d’Altérité, mais cette dernière est tout à fait capable de viser une place. Le point d’inquiétude est le suivant : il s'agit de son troisième déplacement en région parisienne en à peine plus d’un mois. Le triptyque Poule d’Essai - Saint-Alary - Diane n’est pas très facile à mener pour une pouliche qui doit effectuer plus de 2.000 km en camion aller-retour pour venir de Pau à Paris.