Vers un dimanche estampillé "mullins

Autres informations / 07.06.2013

Vers un dimanche estampillé "mullins

Le maître des obstacles irlandais, Willie Mullins, pourrait être l’homme du jour, dimanche à Auteuil. Il présente des premières chances dans les deux Grs1 de la réunion, le Prix Alain du Breil et, surtout, la Grande Course de Haies d’Auteuil. La Grande Course de Haies est d’ailleurs un Gr1 qui lui réussit particulièrement. Le succès de la championne familiale, Dawn Run, entraînée par son père Paddy, a lancé la saga Mullins dans cette compétition en 1984. Depuis, Willie a, lui, sellé victorieusement Nobody Told me, Rule Supreme et Thousand Stars (Grey Risk), dans la Grande Course de Haies, entre 2003 et 2012. Thousand Stars va tenter un triplé historique dans le championnat des hurdlers français. Aucun cheval n’a accompli pareille performance. Pour le moment, Thousand Stars est à égalité avec Evohé ii (1937, 1938), Wild Risk (1944, 1945), Hardatit (1972, 1973), Paiute (1979, 1980), Le Rheusois (1985, 1986), Ubu III (1992, 1993) et Le Sauvignon (2000, 2001). Mais, dimanche soir, il pourrait bien être le premier sauteur de l’Histoire d’Auteuil à avoir remporté trois "Grandes Courses de Haies" à son palmarès. Et si le beau temps se maintient, Thousand Stars a de fortes chances de réussir son pari. Son mentor a confié à la presse irlandaise : « Je pense que l’allongement de la distance et le bon terrain devraient parfaitement convenir à Thousand Stars. Lors du Prix La Barka, je ne pense pas que le terrain lui ait plu. Comme il vieillit, il est bien mieux sur de bonnes pistes. Il semble en bonne forme et nous verrons ce qu’il se passera. » Willie Mullins est aussi représenté dans la Grande Course de Haies par Zaidpour (Red Ransom) et On his Own (Presenting), au sujet desquels il a dit : « À l’image de Thousand Stars, Zaidpour n’a pas vraiment apprécié le terrain souple dernièrement. Vu la météo prévue, la piste ne sera pas pareille qu’à la fin mai. Je pense que Zaidpour peut prendre une bonne place. Quant à On his Own, il a eu une campagne légère. Il n’est pas encore de ce niveau, mais nous allons voir. J’espère qu’il me surprendra. »

UN GRAND DIMANCHE INTERNATIONAL

France Galop a enregistré, vendredi matin, les partants pour la réunion dominicale d’Auteuil. Pas de forfaits pour les trois Groupes au programme : la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1), le Prix Alain du Breil (Gr1) et le Prix des Drags (Gr2). Le Gr2, qui est la consolante au Gras Savoye Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1), sert de support au Quinté Plus. Avec seize partants, la course s’annonce ouverte. Kotkieglote (Poliglote) est la seule à avoir couru le Grand Steeple (5e) et à être de nouveau à pied d’œuvre.

La Grande Course de Haies s’annonce très européenne, avec des anglais, comme Celestial Halo (Galileo), des irlandais, comme Thousand Stars (Grey Risk), vainqueur des deux dernières éditions, et Solwhit (Solon), héros du World Hurdle (Gr1), ou encore Saint du Chênet (Poliglote), lauréat du Grand Prix d’Automne (Gr1). Enfin, le Prix Alain du Breil (Gr1) peut sourire aux Irlandais, et notamment à Willie Mullins, particulièrement bien représenté (Blood Cotil et Diakali).

PAUL NICHOLLS CONFIANT AVEC CELESTIAL HALO

Celestial Halo (Galileo) a offert une première victoire à Auteuil à Paul Nicholls en remportant le Gras Savoye Prix la Barka (Gr2). Le cheval sera logiquement présent sur la Butte Mortemart, dimanche, dans la Grande Course de Haies d’Auteuil (Gr1). Celestial Halo a de la tenue : il l'a prouvé en finissant deuxième, cette année, de Solwhit (Solon) dans le World Hurdle de Cheltenham, sur 4.800m. Selon son mentor, les trois cents mètres de course supplémentaires ne vont pas le déranger. Paul Nicholls a expliqué à At The Races : « Il est en grande forme, et nous attendons la course avec impatience. C'est une épreuve très relevée, comme on pouvait s'y attendre, mais notre cheval mérite d'être au départ, après s'être imposé à Auteuil en dernier lieu. Je pense que l'allongement de la distance sera à son avantage, et le terrain étant toujours souple à Auteuil, il n'y a vraiment pas de quoi s'inquiéter. » Celestial Halo est en effet meilleur sur piste assouplie. Il l'a prouvé en se classant deuxième du World Hurdle de Cheltenham, cette année, sur une piste plus assouplie qu'à l'accoutumée, et à Auteuil il y a trois semaines. La pluie avait commencé à tomber dru juste avant cette course, assouplissant vite la piste. De la pluie est annoncée dès dimanche matin sur Auteuil, certainement au plus grand bonheur de Paul Nicholls.

LE PRIX DES DRAGS, UNE COURSE IDÉALE POUR SEABASS

Troisième du Grand National de Liverpool (Gr3) en 2012, seabass (Turtle Island) reste sur un échec dans cette même course. Il sera du voyage, dimanche à Auteuil, pour le Prix des Drags (Gr2). Il sera monté par Ruby Walsh, dont le père, Ted, entraîneur du cheval, a confié : « J’avais regardé les engagés et la distance et je me suis dit que la course était idéale pour Seabass. Il a déjà gagné sur 4.000m, mais il n’a jamais remporté de course sur 4.800m, bien qu’il ait fait l’arrivée du Grand National. Nous avons réfléchi pour lui donner une course de préparation, mais le terrain était trop ferme. »

NICK WILLIAMS : « RÊVE DE SIVOLA A LE DROIT DE COURIR »

Rêve de Sivola (Assessor) a été l’une des sensations du début de saison en Angleterre. Beaucoup voyaient d'ailleurs en lui le successeur de Big Buck's (Cadoudal), à la suite de ses victoires dans le Long Walk Hurdle et dans le Cleeve Hurdle (Grs1). Il est toutefois tombé sur plus fort que lui dans l'épreuve reine sur les claies et sur longue distance : le World Hurdle de Cheltenham (Gr1). Rêve de Sivola y a en effet été nettement battu par Solwhit (Solon) et par Celestial Halo (Galileo), respectivement premier et deuxième. Rêve de Sivola n'a pas été vu à Aintree, mais avait à nouveau déçu lors du meeting de Punchestown. Son entraîneur, l'Anglais Nick Williams, estime toutefois que son pensionnaire à sa place au départ de la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr1), dimanche : « Tout va bien avec le cheval. Et plus le terrain sera souple, mieux ce sera. Il est difficile de prévoir comment sera le terrain mais, avec de la chance, tout ira bien, et nous verrons comment nous nous en sortirons. Il s'est déjà entraîné sur ce type d'obstacles, je n'ai donc pas d'inquiétude de ce côté-là. C'est une course très compétitive, mais notre cheval a le droit de la courir, même s'il sera probablement un outsider. »