Le rebond de sommerabend

Autres informations / 21.07.2013

Le rebond de sommerabend

Sixième sur sept du Grand Prix Anjou-Bretagne (L) le 1er juillet à Nantes, Sommerabend (Shamardal) s’est totalement racheté dans le Prix Jacques de Brémond (L). Vite devant, il a su repousser plusieurs attaques dans la phase finale, avant de contenir les derniers assaillants : Roero (Acclamation) et l’espagnol Cielo Canarias (Exceed and Excel). Malade, Uwe Stoltefuss était resté à Baden-Baden, mais les propriétaires de la Stall Am Alten Flies étaient présents et nous ont raconté : « Sommerabend est un cheval qui peut se montrer très tendu. À Nantes, cela s’était mal passé. Il avait pris un coup en partant, s’est mis à "brancher" et a fait tous les extérieurs. Et comme à Nantes cela tourne beaucoup, c’était fini. Il fallait oublier cette course. Ce qu’il fait aujourd’hui, c’est super. Car ce n’est pas si évident que cela de gagner de bout en bout à Vichy, avec cette longue ligne droite. Ce n’était pas les ordres d’aller devant, mais Mirco Demuro n’a pas eu vraiment le choix. Pour la suite, Sommerabend devrait courir le Prix du Pin (Gr3), comme l’an dernier. Il avait aussi couru le Prix de la Forêt en 2012, mais le terrain était lourd, et ce n’est pas son truc. » En 2012, Sommerabend avait fait sa rentrée dans le Prix du Pin (Gr3) après près d’un an d’absence, s’y classant quatrième. En 2011, il avait aussi remporté le Gross Europa Meile (Gr2) à Munich. C’est lui qui, dans cette Listed vichyssoise possédait les meilleurs titres, mais il fallait savoir où il en était après sa performance moyenne à Nantes.

LE FRERE DE SOMMERTAG

Sommerabend était prédestiné à courir sur le mile. Son père, Shamardal, était un véritable champion miler, vainqueur notamment de la Poule d’Essai des Poulains et des St James’s Palace Stakes (Grs1), courus cette année-là à York. Il est aussi le premier lauréat du Prix du Jockey Club (Gr1) sur 2.100m. Sommernacht (Monsun), la mère de Sommerabend, avait donné auparavant Sommertag (Tiger Hill), un gagnant de Gr3 et de Listed à Baden-Baden, qui est bien connu en France pour y avoir pris la quatrième place du Prix Foy (Gr2).

MAXIME GUYON ET JEAN-PIERRE GAUVIN DOMINATEURS

Avec huit victoires au cours du Festival du Galop, Maxime Guyon a dominé le palmarès des jockeys. Christophe Soumillon le suit de près, avec sept succès, alors que Fabrice Veron a enregistré cinq victoires. Chez les entraîneurs, Jean-Pierre Gauvin, avec cinq victoires, devance Henri-Alex Pantall et André Fabre, qui ont remporté chacun quatre courses, et Marc Pimbonnet, titulaire de trois succès.

PHILIPPE BOUCHARA :

« LE MEILLEUR MOMENT POUR AVANCER ENSEMBLE »

Philippe Bouchara, président de la société des courses de Vichy, était satisfait de cette édition 2013 du Festival du Galop : « En ces temps compliqués, Vichy est certainement le meilleur moment pour les professionnels pour se rassembler et avancer ensemble. C’est aussi l’occasion de conjuguer travail, plaisir et détente. D’un point de vue sportif, comme cette dernière Listed de la semaine vient encore de le démontrer, ce meeting a pris une vraie dimension internationale avec la participation de chevaux anglais, allemands, espagnols ou belges. »

 

PRIX JACQUES DE BREMOND

Listed - Plat - À conditions - 52.000 €?- 1.600m - Pour chevaux entiers, hongres et juments de 4ans et au-dessus n'ayant pas, depuis le 1er août de l'année dernière inclus, gagné une course de Groupe. Poids : 56 kg.

1er SOMMERABEND (M6)

M. Demuro (56) 1'41''23. Shamardal & Sommernacht

Pr. : Ec. Am Alten Flies

Ent. : U. Stoltefuss - Él. : Gestüt Schlenderhan

2e ROERO (H4)

F.-X. Bertras (56)

Acclamation & Ricine

Pr. : Assoc. Haras De Saint Pair/Société F. Rohaut Ent. : F. Rohaut - Él. : 6 C Racing Ltd

3e CIELO CANARIAS (H5)

J.-L. Martinez Tejera (56)

Exceed and Excel & Summer Dance Pr. : J.-C. Bolanos Marrero

Ent. : E. L. Penate - Él. : Alan Osburg