Vorda et romantica, les deux seules françaises d’un faux championnat du monde

Autres informations / 24.10.2013

Vorda et romantica, les deux seules françaises d’un faux championnat du monde

Autoproclamé "championnat du monde des pur-sang", le Breeders’ Cup n’attire plus vraiment l’élite européenne, hormis quelques cas isolés. Une composante essentielle d’un tel événement serait pourtant de réunir des chevaux venant de tous les continents. En comparaison, notre Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1) tient quant à lui son rang de championnat mondial puisqu’il attire régulièrement les meilleurs japonais, les gagnants des classiques européens, voire le meilleur sud-américain... Ça, c’est un vrai événement international !

Côté Breeders’ Cup, si l’on regarde les quinze meilleurs ratings des chevaux engagés cette année, on ne compte que quatre européens (Olympic Glory, Declaration of War, the Fugue et Magician). Celui qui domine les ratings est l’américain Wise Dan (Wiseman’s Ferry), crédité d’une valeur de 129, qui défendra son titre dans le "Mile". Après les forfaits de Flotilla (Mizzen Mast) et Mshawish (Medaglia d’Oro) dans le "Mile" (Gr1), les frenchies seront au nombre de deux : Vorda (Orpen) et Romantica (Galileo).

Pour trouver trace d’un chiffre aussi faible de chevaux tricolores dans ce championnat, il faut remonter à 2009, où les français étaient également deux. Cette année, Vorda a toutes les chances de nous faire honneur dans le Breeders’ Cup Juvenile Fillies’ Turf (Gr1), où l’on ne voit pas trop qui pourra la battre. Romantica aura aussi une première chance dans le Breeders’ Cup Filly and Mare Turf (Gr1). Et voilà. Côté américain, pas de Zenyatta et côté français, même si nous allons soutenir nos tricolores, il manque tout de même une tête de série chez les chevaux d’âge, comme une Goldikova ou une Moonlight cloud. Cette dernière sera en lice à Hong Kong, dans le "Mile" (Gr1). Hong Kong fait justement de l’ombre aux États-Unis, avec une piste régulière et des épreuves propres. À ce sujet, l’interdiction du Lasix pour les courses de 2ans sera supprimée en 2014, ce qui n’incitera pas non plus à une déferlante européenne. L’Europe devrait avoir une quinzaine de représentants cette année, en incluant les français. Un chiffre comparable à celui des années précédentes. Coolmore et Godolphin, qui ont des structures d’élevage aux États-Unis, seront bien sûr au rendez-vous. Ils composent d’ailleurs le plus grand nombre d’européens en lice.

FLOTILLA ET MSHAWISH NE FERONT PAS LE DÉPLACEMENT À SANTA ANITA

Engagés dans le Breeders’ Cup Mile (Gr1), Flotilla (Mizzen Mast) et Mshawish (Medaglia d’Oro) ne seront pas du voyage pour la Californie. Mikel Delzangles, leur entraîneur, nous a expliqué : « Flotilla a malheureusement sorti un abcès à un pied, ce qui la contraint à un repos d’une semaine. Cela tombe au mauvais moment. Nous n’avons pas encore décidé si elle restera à l’entraînement à 4ans. Quant à Mshawish, son propriétaire a déjà un partant dans la course, avec Olympic Glory. Nous irons peut-être à Dubaï cet hiver avec lui. »