épicéa tient sa course

Autres informations / 03.02.2014

épicéa tient sa course

C’est à l’occasion de sa septième sortie, dans le Prix de Saint-Jean-de-Luz, qu’Epicéa (Califet) a signé sa première victoire. Positionné aux premiers rangs par Alexis Poirier, accompagné par Anaking (Astarabad) et Call Gold (Gold Away), Épicéa a parfaitement sauté dans le parcours. À l’amorce du tournant final, Anaking a accéléré côté corde, mais Épicéa avait des ressources. Dans le tournant final, Épicéa a pris seul le meilleur, commençant à creuser l’écart, avant de se détacher dans la phase finale. Trente longueurs ont sanctionné la supériorité de l’élève et pensionnaire de Guy Cherel. Épicéa avait quelques lignes intéressantes et il semble posséder une bonne marge de progression. « Épicea n’avait pas grand-chose à se reprocher, a confié Guy Cherel au micro d’Equidia. C’est un cheval qui a de la taille et il a besoin de prendre de la force. Il s’est façonné au fil des courses et il a bien résisté au travail. Nous passons notre temps à entraîner des chevaux le matin pour qu’ils résistent l’après-midi. J’avais dit à son jockey de ne pas s’occuper du poids et de la "marque du vélo", mais seulement de son cheval. » Épicéa rendait du poids à ses rivaux puisqu’il portait le top weight de 71 kilos. Mais cela ne l’a pas empêché d’ouvrir son palmarès sans problèmes.

Côté origines, signalons qu’Épicéa est l’arrière-petit-fils de Key Figure (Fast Topaze), deuxième des Prix Fleuret et Edmond Barrachin (Grs3), sous l’entraînement de Jean Lesbordes. Mère d’Épicéa, Evitta (Le Triton) était déjà entraînée par Guy Cherel. Elle avait terminé deuxième du Prix Finot (L) pour ses premiers pas en obstacle. Épicéa est son premier vainqueur. Il confirme également la bonne tenue des produits de Califet.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.