Gonna run, en toute décontraction

Autres informations / 22.03.2014

Gonna run, en toute décontraction

Grand favori du Prix du Belvédère (D), Gonna Run (Hurricane Cat) n’a pas fait vraiment trembler ses supporters et reste invaincu pour sa deuxième sortie. Le rythme a été soutenu dans cette "D", sous l’impulsion de Darselect (Bertolini), et Gonna Run a pu attendre dans ce contexte, mais sans montrer sur tout le parcours qu’il était franchement au-dessus du lot. C’est seulement une fois dans la ligne droite, quand il s’est rapproché facilement à l’extérieur des premiers, que Gonna Run a montré la différence de classe entre lui et ses rivaux. Il s’impose en bon cheval, pour sa

rentrée, face à des concurrents qui avaient déjà couru cette saison, signe d’une certaine marge. Après la course, Jean- Claude Rouget, son entraîneur, a expliqué : « Ce succès est prometteur, car Gonna Run n’était pas à 100 %. Il va falloir monter les étages maintenant, pour voir jusqu’où il peut aller. Mon idée était de courir ensuite le Prix Machado (B), à Longchamp. Mais Christophe [Soumillon, son jockey, ndlr] pense que Gonna Run peut faire 2.000m. Nous allons donc réfléchir à son programme. Gonna Run possède un bon mental. Il a eu un peu peur quand les stalles se sont ouvertes et s’est élancé sur un temps de retard. Mais cela ne m’inquiète pas. Aujourd’hui, c’est comme s’il débutait à nouveau. »

Le Sud-Ouest a fourni le jumelé gagnant de cette "D". Pensionnaire de François Rohaut, Royal Sun (Astronomer Royal) s’est montré courageux pour prendre la deuxième place. Royal Sun est un bon cheval, sur lequel son entraîneur comptait dans le Prix Policeman (L). Troisième, Il Pittore (Mr Greeley) avait couru à Chantilly cet hiver et il avait gagné sur cette piste. Quant à Victorious champ (New Approach), il se classe quatrième, assez près. Il a fait illusion pour un meilleur classement et a pu manquer un peu pour cette rentrée.

UNE FAMILLE MATERNELLE ARGENTINE

Élevé au Haras de la Haie Neuve, Gonna Run est un fils de Realdad (Victory Speach), qui n’a pas couru et possède le suffixe argentin. Elle a notamment produit Nitza (Indygo Shiner), gagnante à 2ans et troisième des Prix d’Aumale (Gr3) et Yacowlef (L). La deuxième mère de Gonna Run, Redama (Southern Halo), est gagnante de Listed et placée de Gr3 en Argentine. Elle a aussi produit Refine, gagnante de Gr1 en Argentine. Il y a beaucoup de bons black types argentins dans le pedigree maternel de Gonna Run.

LE MÊME ITINÉRAIRE QUE VAUNOISE

L’an dernier, Jean-Claude Rouget gagnait le Prix de la Pistole (D) – couru également ce vendredi sur le même parcours que ce Prix du Belvédère – avec Vaunoise (Teofilo). Fait amusant, Vaunoise avait gagné en débutant le Prix de Hotôt-en-Auge (F), en octobre, à Deauville. Et cette course pour inédites est le pendant du Prix de Saint-Désir (F), gagné en 2013 par Gonna Run.


× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.