Et si l’on courait le “diane” et le “jockey club” le même jour ?

Autres informations / 13.06.2014

Et si l’on courait le “diane” et le “jockey club” le même jour ?

À l’image d’autres sports, l’économie du sport hippique repose sur deux centres de profit principaux : le spectacle lui-même et un dérivé de ce spectacle. Dans les courses, le produit dérivé est le pari hippique ; dans le football, pour prendre un exemple bien connu, ce sont les droits télévisés. Ces deux ressources ne vont pas l’une sans l’autre, et ne doivent pas être pensées l’une sans l’autre. Même si, au vu de la disproportion entre les deux parties, il serait parfois tentant de ne considérer que l’un au mépris de l’autre. Oui, le pari hippique rapporte infinimen