Isis offre un premier succès au spanish racing club

Autres informations / 15.06.2014

Isis offre un premier succès au spanish racing club

Isis (Iffraaj) est actuellement la seule représentante du Spanish Racing Club, une écurie de groupe lancée en 2014, à avoir foulé la piste en compétition. Pour ses débuts, elle s’était classée deuxième à Maisons-Laffitte, en finissant bien. L’allongement de la distance dans le Prix de la Piste Rodosto Longines (F) l’a favorisée et elle a ainsi offert une première victoire au Spanish Racing Club, pour son deuxième partant seulement.

Alvaro de la Fuente, propriétaire de Synergy, lauréate d’un Prix Fille de l’Air (Gr3), qui a lancé ce nouveau racing club avec Tony Forde, nous a dit : « C’est merveilleux de gagner notre première course le jour du Prix de Diane ! Nous avons actuellement une trentaine d’actionnaires dans notre écurie. Nos chevaux sont à l’entraînement chez Mauricio Delcher Sanchez. »

Isis a rapidement pris la tête, profitant de son numéro 1 à la corde. En selle sur la fille d’Iffraaj, Christophe Soumillon a mené la course à sa guise. À la Mère Marie, Isis avait beaucoup de ressources. Duquesa Penguin (Winker Watson) lui a pris le meilleur un instant, mais lorsqu’Isis a été empoignée, elle a bien répondu, contrant sa rivale. Sur le faux plat final, Isis a conservé sûrement le meilleur, l’emportant avec de la marge. « C’est une pouliche qui est très lutteuse, nous a déclaré Mauricio Delcher Sanchez, entraîneur d'Isis. Christophe l’a montée d’une façon extraordinaire, comme il en a l’habitude. C'est une bonne pouliche, très mature. » Isis a le profil pour courir dans les Listeds, voire mieux à l’avenir.

Acheté 850.000 guinées à Tattersalls, De Treville (Oasis Dream), le premier produit de la championne Dar re Mi (Singspiel), a très bien terminé pour priver Duquesa Penguin du premier accessit dans les derniers mètres. Seul inédit au départ avec Sister Dam’s (Mastercraftsman), De Treville avait besoin de voir les couleurs.

UNE MERE PRECOCE ET DE QUALITE

Vendue par le haras du Logis à Marc-Antoine Berghgracht, pour 42.000 euros, à la vente d'Arqana en octobre 2013, Isis est issue d’un étalon qui donne des chevaux précoces : Iffraaj. Sa mère, Jezebel (Owington), est une gagnante de Listed à 2ans sur 1.200m, à Milan, et elle a conclu troisième du Prix de Seine-et-Oise (Gr3). Le croisement d’Isis est donc empreint de vitesse et de précocité. Isis est le deuxième gagnant de Jezebel, après Crown Prince (King’s Best). Just ice (Polar Falcon), la deuxième mère d’Isis, a remporté le Critérium du Béquet (L).

COMMENT EST NÉ LE SPANISH RACING CLUB ?

Le but du Spanish Racing Club est de rassembler des propriétaires existants et nouveaux, espagnols notamment, pour courir au plus haut niveau en France, mais aussi en Espagne, en Angleterre ou encore en Allemagne. L’entraîneur de cette écurie est Mauricio Delcher Sanchez. Le prix d’une part était de 16.000 euros et couvrait tous les coûts. Le Spanish Racing Club 1.0, avec trente places disponibles, a effectué ses premiers achats en octobre à Arqana. En décembre 2015, soit à la fin de leur année de 3ans, les chevaux seront vendus. Ce racing club a été monté de toutes pièces par Alvaro de la Fuente et Anthony Forde. Les chevaux de cette casaque vont au préentraînement à Madrid, chez Eduardo Buzón, qui a travaillé de nombreuses années chez Carlos Laffon-Parias, avant de revenir en Espagne en 2013. Ainsi, les propriétaires espagnols, qui feront partie du Spanish Racing Club, pourront les voir avant qu’ils ne rejoignent Chantilly et l’écurie de Mauricio Delcher Sanchez. De plus, ils pourront profiter d’un meilleur climat au cours de l’hiver, dans la capitale espagnole.

× Votre téléchargement est bien en cours. S’il ne se complète pas, cliquez ici.