Fin de carrière pour dunaden

Autres informations / 15.07.2014

Fin de carrière pour dunaden

AU CŒUR DE L’ACTU

Dunaden (Nicobar), triple lauréat de Gr1, a marqué

l’histoire des courses françaises en s’imposant dans l’édition 2011 du

Melbourne Cup (Gr1). L’entourage du mâle de 8ans a choisi de mettre un terme à

sa carrière, suite à des problèmes de pieds. Une décision devrait être

rapidement prise au sujet de sa future carrière d’étalon. L’histoire de

Dunaden, véritable globetrotter à l’immense courage, sort des sentiers battus.

 

Un gagnant de gr1 acheté 1.500 €

Dunaden est né au haras de Maulepaire. Son éleveur est le

comte Édouard Decazes. Il a été acheté foal, moyennant 1.500 euros à Deauville,

par Meridian International (Ghislain Bozo). Dunaden a débuté en fin de 2ans à

Strasbourg, sous les couleurs de madame Smith. Il a terminé sixième. Quelques

mois plus tard, il s’est imposé dans un "réclamer" sous

l’entraînement de Jetty van der Hulst. C’est lors de cette première victoire

qu’il est repéré par Yannick Fouin qui l’achète pour 17.000 euros. Il a par la

suite enchaîné les bons résultats au niveau handicap tout au long de son année

de 3ans. Au début de l'année suivante, Dunaden, qui portait les couleurs

d’Alban de Mieulle depuis son achat à réclamer par Yannick Fouin, a changé de

propriétaire. Pearl Bloodstock (cheikh Fahad Al Thani) s’en est en effet porté

acquéreur, et l’a placé chez Richard Gibson.

 

les premiers succès sur 3.100m

Quelques mois plus tard, Dunaden, désormais barré dans les

handicaps, s’impose dans le Prix du Grand Camp (L) à Lyon-Parilly. Richard

Gibson ayant choisi de partir à Hongkong, le futur champion est envoyé chez

Mikel Delzangles. Pour sa première course sous la responsabilité de

l’entraîneur, Dunaden a remporté le Prix de Barbeville (Gr3). Il s’agissait

aussi d’un premier essai sur 3.100m. Il a confirmé sur cette distance un moins

plus tard, dans le Prix Vicomtesse Vigier (Gr2), en terminant deuxième de

Brigantin (Cozzene).

 

Une victoire au bout du suspens

Le cheikh Fahad Al Thani a alors manifesté sa volonté de

tenter un nouveau défi : aller courir la mythique course australienne, le

Melbourne Cup. Un an auparavant, amer´ icain (Dynaformer) avait été le premier

français à s’imposer dans l’épreuve. Comme lui, Dunaden va gagner le Geelong

Cup (Gr3) pour ses premiers pas en Australie. Le jour J, 23 partants se sont

élancés dans la "course qui arrête la nation". Au terme des 3.200m,

Dunaden est venu battre Red cadeaux (Cadeaux Généreux) d’un nez. L’arrivée fut

très serrée et la photo finish a tardé à révéler son verdict, si bien que

beaucoup ont cru au dead-heat. Après de longues minutes d’attente, Dunaden et

Christophe Lemaire sont déclarés vainqueurs. Quelques heures plus tard, Mikel

Delzangles nous avait déclaré : « J’et´ ais mal place´ par rapport au poteau

d’arrive´e ; deux cents met` res avant, je ne savais vraiment pas si nous

avions gagne.´ La photo a dure´ tres` longtemps... L’ambiance sur place est

incroyable. Il faut y être alle´ pour comprendre. »

 

la confirmation au meilleur niveau

La victoire australienne de Dunaden sera confirmée par deux

autres succès au meilleur niveau. En décembre 2011, un mois et demi après son

succès dans le Melbourne Cup, il a remporté le Hong Kong Vase (Gr1). Red

cadeaux, son dauphin de Flemington, est troisième. Dunaden gagnera son

troisième Gr1 en octobre 2011, en décrochant le Caulfield Cup (Gr1) en

Australie. Il sera par la suite deuxième du Coronation Cup, troisième du Hong

Kong Vase 2013, deuxième du Grand Prix de Saint-Cloud et troisième du Prix

Ganay (Grs1).

 

Un succès qui a fait des émules

Mikel Delzangles nous confiait récemment le fait que Dunaden

était un cheval à l’immense courage, un vrai lutteur avec un cœur plus gros que

lui. Il nous précisait par ailleurs que ce cheval, qui fait preuve de

gentillesse au quotidien, lui avait apporté l’une des plus grosses émotions de

sa carrière dans une atmosphère incroyable. Le cheikh Fahad a déclaré à la

presse étrangère : « La plus grande victoire de Dunaden est peut-être le fait

que son succès a incité mes frères à s’investir dans les courses. Sa carrière a

joué un rôle essentiel dans l’évolution de Qatar Racing, une entité qui a

maintenant plus de deux cents chevaux à l’entraînement dans le monde entier. »