Alea iacta en pouliche déjà professionnelle

Autres informations / 01.09.2014

Alea iacta en pouliche déjà professionnelle

Alea Iacta (Invincible Spirit) s’est imposée plaisamment dans le Prix de la Cascade (F). La pensionnaire d’André Fabre s’est vite retrouvée en tête de la course. Elle a mené à son rythme, en étant bien détendue. Elle est ensuite facilement repartie dans la ligne droite, accélérant bien lorsque son jockey le lui a demandé. Elle s’est imposée d’une longueur devant Bilissie (Dansili), qui a tracé une belle ligne droite en pleine piste. Balsamine (Street Cry), l’autre pensionnaire d’André Fabre, est troisième devant Full Attire (Champs Élysées), bonne quatrième.

UN BON COMPORTEMENT

Très belle au rond, Alea Iacta a confirmé sur la piste qu’elle était aussi bonne. Elle a eu un excellent comportement, étant bien à son travail. L’élève et représentante de Kirsten Rausing s’annonce comme une pouliche capable de briller au niveau supérieur. Son jockey, Maxime Guyon, a commenté au micro d’Equidia : « C’est une belle pouliche. Elle est très bien dressée, elle ne s’est pas montrée plus verte que cela. Elle est bien sortie et s’est retrouvée en tête où elle n’a pas tiré. Elle a très bien accéléré, et ce qu’elle réalise aujourd’hui est plutôt plaisant. » La pouliche n’a pas mené à un rythme très élevé et ses temps partiels sont très bons, notamment des quatre cents aux deux cents mètres, parcourus en 10’’95 (11’’42 des deux cents mètres à l’arrivée).

BILISSIE, LE REGARD TOURNE VERS 2015

Bilissie a tracé une très belle ligne droite en pleine piste, pour conclure deuxième. Un peu loin des premières durant le parcours, elle n’a pas pu inquiéter la gagnante, mais sa fin de course est prometteuse. Carlos Laffon-Parias, son entraîneur, était satisfait de ses premiers pas : « Elle a réalisé une bonne ligne droite ¸ nous a-t-il déclaré. Elle n’est pas très bien partie, et j’aurais préféré la voir un peu plus près.

Il était difficile de revenir ensuite. » Bilissie est aussi une pouliche estimée par son entourage. Elle devrait avoir de hautes ambitions, mais plutôt à 2ans. Carlos Laffon-Parias a ajouté : « C’est une pouliche qui peut aller au niveau supérieur sans problème. Nous allons progresser gentiment cette année et penser à l’année prochaine. »

FULL ATTIRE PLAIT POUR SES DEBUTS, VADARIYA A REPRENDRE

De très bons bruits circulaient sur Full Attire avant la course. Un peu enfermée au sein du peloton, elle n’a pas si mal conclu que cela pour prendre la quatrième place, à une demi-longueur de la troisième, Balsamine. Pascal Bary, son entraîneur, était satisfait de ses premiers pas, d'autant qu'elle dispose encore d’une bonne marge de progression. « C’est très bien, je suis très content, nous a-t-il déclaré. Elle a une très bonne action pour finir. » Avec Night Of Light (Sea the Stars), qui a séduit pour ses débuts dans le Prix de la Reboursière (F) à Deauville, Pascal Bary dispose donc d'une autre 2ans prometteuse dans ses boxes : « Night of Light est plus mature que Full Attire, elle est un peu au-dessus pour le moment. Elle va courir le Prix d’Aumale (Gr3). Mais Full Attire est une pouliche qui ne demande qu’à apprendre. »

Sœur de Veda (Dansili), Vadariya (Sea the Stars) était très en vue dans ce Prix de la Cascade.

Mal partie, elle a dû voyager en dernière position et n’a pas vraiment eu le passage dans la ligne droite. Elle sera absolument à revoir, comme nous l’a expliqué son entraîneur, Alain de Royer Dupré, qui lui garde toute son estime : « C’est une sortie à oublier. Elle a été enfermée et n’a jamais pu passer. C’est une très bonne pouliche. »

UNE DESCENDANTE D’ALBORADA

Comme sa mère, Almiranta (Selkirk), Alea Iacta est une élève de Kirsten Rausing. Sa mère s’est classée troisième d’un maiden pour son unique sortie. Alea Iacta est son premier produit. La deuxième mère, Alvarita (), a remporté le Prix Petite Étoile (L). Elle a notamment donné Alla Speranza (Sir Percy), gagnante de Gr3 en Irlande. La troisième mère, Alborada (Alzao), a remporté à deux reprises les Champion Stakes (Gr1), et s’est aussi imposée dans les Nassau Stakes et les Pretty Polly Stakes (Grs2, à l’époque).