Clap de fin pour le champion kingman

Autres informations / 22.09.2014

Clap de fin pour le champion kingman

La nouvelle est tombée lundi, en fin d’après-midi. Le champion Kingman (Invincible Spirit) ne sera plus revu en piste. Lord Teddy Grimthorpe, racing manager du prince Khalid Abdullah, propriétaire du poulain, a expliqué : « Son infection à la gorge implique un traitement qui l’obligerait à ne pas prendre le départ des Queen Elizabeth II Stakes et aussi du Breeders’ Cup Mile (Grs1). Kingman va donc prendre sa retraite à Banstead Manor Stud, où il officiera en tant qu’étalon à partir de la saison 2015. Son prix de saillie sera annoncé par le haras le moment venu. »

QUATRE VICTOIRES DE GR1 EN HUIT SORTIES

Kingman a débuté sa carrière le 29 juin 2013 en s’imposant par six longueurs dans un maiden, avant d’enlever les Solario Stakes (Gr3), son ultime sortie à 2ans. Son entraîneur, John Gosden, a choisi les Greenham Stakes (Gr3) pour le faire rentrer. Kingman a écrasé le lot qui lui était opposé. Logique favori des 2.000 Guinées (Gr1), il n’a pas bénéficié d’une bonne tactique, terminant deuxième derrière Night of Thunder (Dubawi). Ce sera sa première et dernière défaite. Sur une piste souple, au Curragh, il remporte sans opposition les 2.000 Guinées d’Irlande (Gr1), devenant ainsi classique. Dans les St James’s Palace Stakes (Gr1), il a démontré sa supériorité sur Night of Thunder en l’emportant aisément. Pour sa première sortie face à ses aînés, dans les Sussex Stakes (Gr1), il a été capable de placer une fulgurante pointe de vitesse, en quelques mètres seulement, pour déposer ses rivaux. Et son ultime sortie a finalement eu lieu à Deauville dans le "Jacques Le Marois". Elle a d’ailleurs été le feuilleton de l’été. Jusqu’au dernier moment, sa venue n’était pas garantie, à cause de l’état de la piste. Mais son entourage a pris la décision de courir et Kingman a pu éblouir le public français de sa classe. Au canter à quatre cents mètres du poteau, il s’est détaché facilement dans la phase finale. Il a ainsi terminé sa carrière avec sept victoires (dont quatre Grs1) et une place pour huit sorties et 970.834 livres de gains.

UN PEDIGREE DE GRANDE QUALITE

En plus d’avoir été un champion sur la piste, Kingman a un pedigree superbe. Il est par un excellent étalon, Invincible Spirit, et sa mère, Zenda (Zamindar), est une gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) 2002, après avoir ouvert son palmarès dans un maiden à Windsor. Elle avait ensuite couru les 1.000 Guinées d’Irlande (Gr1), terminant quinzième et dernière au Curragh (terrain souple à lourd). Zenda a déjà produit Remote (Dansili), qui a gagné à Royal Ascot, en 2013, les Hampton Court Stakes (Gr3). Zenda a pour génitrice Hope, une fille de Dancing Brave qui a couru une fois – sans convaincre –, sous l’entraînement d’André Fabre. Hope a donné au haras Oasis Dream, qui est aujourd’hui un "top-étalon".

Cliquez ici pour voir la vidéo des Irish 2.000 Guineas :

https://www.youtube.com/watch?v=xeVcYvHvvTk

Cliquez ici pour voir les St James’s Palace Stakes :

https://www.youtube.com/watch?v=xk2iDQMKTyw

Cliquez ici pour voir les Sussex Stakes :

https://www.youtube.com/watch?v=NN-9yr2jCRE

Cliquez ici pour le Prix Jacques Le Marois :

https://www.youtube.com/watch?v=dsrh3TurAIU