Ahmed al subose ouvre son palmarès français

Autres informations / 13.10.2014

Ahmed al subose ouvre son palmarès français

Jeune apprenti de 24 ans, l’Émirati Ahmed Al Subose a remporté la troisième manche du Cheikha Fatima bint Mubarak Apprentice World Championship (Ifahr) en selle sur AJS Rudainah QA (Dahess), une pensionnaire de Jean-François Bernard. Il est venu prendre le meilleur dans la ligne droite à l’animatrice, Syrianah FR (Dormane), associée à la Britannique Jenny Powell. C’est une autre anglaise, Claire Marie Murray, qui a pris la troisième place, en selle sur Burkan Al Khalediah KSA (Khalid El Biwaibiya). Elle se classe devant AJS Mohanad QA (Dahess), le compagnon de casaque et d’entraînement du lauréat, associé à la Hongroise Barbara Szentes.

REACTIONS

Ahmed Al Subose remporte le deuxième succès de sa carrière et sa première victoire en France : « Monter pour la première fois en France et gagner est un sentiment incroyable, » a-t-il déclaré. « AJS Rudainah était bien en course et quand je lui ai demandé son effort, elle s’est imposée dans un bon style. Cette compétition est vraiment une super expérience. Les hippodromes, chevaux, entraîneurs et jockeys sont très différents de ce que l’on peut rencontrer d’habitude. C’est une super opportunité pour des jockeys en devenir d’apprendre et d’emmagasiner de l’expérience. J’ai hâte de participer à la finale du 9 novembre à Abu Dhabi. » Jean-François Bernard était ravi de la performance de sa pouliche : « Elle est un peu fainéante. J’avais dit à Ahmed d’attendre et de lui donner le temps de se mettre en jambes. C’est ce qu’il a parfaitement fait et elle a vraiment fini fort dans la ligne droite. C’est une belle victoire pour la casaque Al Shaqab ! »

Lara Sawaya, directrice du Festival du Cheikh Mansour, responsable des courses féminines et des épreuves pour les apprentis au sein de l’Ifahr, a souligné : « C’est une superbe victoire pour Ahmed Al Subose, qui est émirati et mérite donc sa place lors de la grande finale. Il reste une dernière étape aux Pays-Bas avant que les quatre lauréats ne se retrouvent à Abu Dhabi. »

Véronique Briat, directrice de l’Afac, rappelait « qu’il y a environ 80 courses de pur-sang arabes chaque saison en France mais cette compétition pour apprentis jockeys est vraiment unique et un grand soutien pour tous ces jeunes jockeys, garçons ou filles. Les spectateurs ont apprécié le spectacle aujourd’hui et j’espère que nous pourrons accueillir plus de courses du Festival dans l’avenir à Tarbes comme sur les autres hippodromes français. »