Christiane head-maarek  « papa m’a dit  que j’allais  gagner l’“arc”  cette année »

Autres informations / 30.09.2014

Christiane head-maarek « papa m’a dit que j’allais gagner l’“arc” cette année »

Mardi matin, sur la piste des Aigles et dans le brouillard, Trêve (Motivator) a effectué son dernier travail en vue du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (Gr1).

Montée par Thierry Jarnet, la pouliche a convaincu son entraîneur, Christiane Head-Maarek, et son éleveur, Alec Head .

Jour de Galop. – COMMENT JUGEZ-VOUS LE TRAVAIL DE TREVE ?

Christiane Head-Maarek. – J’avais demandé à Thierry Jarnet de la laisser aller à la fin pour voir, et elle est passée devant nous avec une action

magnifique. Elle n’avait pas retravaillé depuis le "Vermeille", et ce matin, j’ai fait une chose que je n’ai jamais faite : je lui ai demandé de partir de plus loin, si bien que lorsqu’elle est passée devant nous, elle avait déjà effectué plus de 2.000m. Cela lui a laissé le temps de se chauffer et elle était beaucoup mieux ainsi.

Je ne vais pas vous dire qu’elle est aussi bien qu’avant l'“Arc” l’an dernier, mais elle est beaucoup mieux qu’elle ne l’a jamais été depuis le début de l’année. Il a beaucoup plu cette nuit, et l’assouplissement de la piste l’aide, c’est certain... Je pense aussi que Trêve est un peu saisonnière. Elle a toujours été mieux à l’automne. Elle n’a fait que progresser depuis septembre...

ON A BEAUCOUP PARLE DE SES PROBLEMES DE SANTE. QU’EN EST-IL REELLEMENT ?

Trêve a des problèmes de pied, qu’elle a toujours eus, et qui avaient d’ailleurs retardé sa rentrée à 3ans. Elle a aussi des apophyses qui ne sont pas en parfait état. Pour parler en langage humain, elle a des vertèbres qui se touchent, ce qui l’empêche de bien pousser derrière. Avec l’âge, ses problèmes se sont intensifiés. Mais nous avons adapté son travail en fonction de cela, et elle-même s’y est habituée. Par exemple, nous avons changé sa ferrure, nous l’avons travaillée plus légèrement, avec sur son dos un poids plume. En réalité, 80 % des chevaux ont des problèmes similaires... On peut faire avec.

AVEZ-VOUS EU ENVIE, AU COURS DE L’ANNEE, DE TOUT ARRETER AVEC ELLE ET DE L’ENVOYER AU HARAS ?

À aucun moment ! J’ai toujours pensé que nous allions réussir à l’aider. Avec les chevaux, il faut prendre des risques, il faut les courir.

N’AVEZ-VOUS PAS ETE DEÇUE PAR SA QUATRIEME PLACE DANS LE QATAR PRIX VERMEILLE ?

Pour moi, elle court très bien. Elle avait besoin de la course. Le lendemain et le surlendemain, très vite, je me suis rendu compte que ça l’avait dérouillée. Elle était plus déliée dans ses mouvements. Je vais vous raconter une anecdote : Papa était à côté de moi pour regarder la course. Quand elle a passé le poteau, il m’a tapé sur l’épaule, et m’a dit : « Tu vas gagner l'“Arc” ». Je lui ai dit que cela allait tout de même être difficile. Il m’a répondu : « Elle court beaucoup mieux que ce que les gens vont penser. Ne les écoute pas. Continue de travailler, et tu vas gagner l’“Arc”. »

VOTRE PERE ETAIT PRESENT CE MATIN POUR ASSISTER AU GALOP. QU’EN A-T-IL PENSE ?

Papa y croit ! Il l’a trouvée très bien ce matin. Vous savez, il a une expérience, un œil irremplaçable... J’adore faire le tour des chevaux avec lui, le soir. Quand il me dit : « Celui- là, il est prêt », on peut aller aux courses, on ne va pas se tromper de beaucoup ! Mon grand-père était pareil.

DANS QUEL ETAT D’ESPRIT ETES-VOUS CETTE ANNEE, PAR RAPPORT A L’AN DERNIER, ALORS QUE LA POULICHE ETAIT ENCORE INVAINCUE...

Je n’ai aucune pression ; je n’en ai jamais eu. L’an dernier, la pouliche arrivait sur l'“Arc” à 200 %, en ayant réalisé des performances exceptionnelles. Mais je sais aussi qu’aucun cheval n’est imbattable. Même un champion peut être battu. Les chevaux ne sont pas des machines, et heureusement ! La seule solution pour les garder invaincus, c’est de les rentrer au haras. C’est la solution de facilité, et nous avons décidé de la garder à l’entraînement à 4ans, dans l’objectif de réaliser le doublé dans l'“Arc”. C’est un challenge, et la jument fera de son mieux, comme d’habitude. Si elle est assez bien, elle gagnera...