Dernière saison comme jockey pour richard hughes

Autres informations / 06.03.2015

Dernière saison comme jockey pour richard hughes

Il y a presque un mois, Tony McCoy, jockey régnant sur l’obstacle anglais, annonçait qu’il partirait à la retraite dès la fin de la saison. Celle de plat n’a pas encore commencé en Angleterre, mais le top-jockey Richard Hughes a déjà annoncé qu’il ne se mettrait plus en selle en 2016. Il raccrochera les bottes pour endosser le costume d’entraîneur. Le jockey âgé de 42 ans était présent mercredi à Newmarket, dans le cadre de l’un des cours de la British Horseracing Authority pour les futurs entraîneurs. Il a déclaré au Racing Post : « Physiquement, je pense que je pourrais continuer pendant encore cinq ans. Je n’ai pas de problème de poids et l’envie est toujours là. Je souhaite monter encore le plus de gagnants possible, mais je ne peux pas continuer indéfiniment. En revanche, je pense pouvoir entraîner pendant de très de nombreuses années et je veux que mes enfants grandissent dans une cour d’entraîneur, comme ce fut le cas pour moi. » Richard Hughes sait d’ores et déjà où il va s’installer : dans le Hampshire, à Stockbridge, dans la cour de Ken Cunningham-Brown.

Né en Irlande, Richard Hughes est le fils du regretté Dessie Hughes, qui nous a quittés en novembre 2014. Il a grandi avec les chevaux et, à sept ans, il participait aux courses de poneys. Richard Hughes a décroché son premier titre de Champion jockey (l’équivalent de notre Cravache d’or) en 2012, et les a enchaînés depuis. Premier jockey pour le prince Khalid Abdullah de 2001 à 2007, il mènera à la victoire Nebraska Tornado (Stom Cat) dans le Prix de Diane ou encore dans le Prix du Moulin de Longchamp (Grs1) en 2003, Zenda (Zamindar) dans la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) en 2002, American Post (Bering) dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr1) en 2004, ou encore Oasis Dream (Green Desert) dans le July Cup et les Nunthorpe Stakes (Grs1) en 2003…

Le nom de "Hughesie" est très lié à d’autres "Richard" : Richard Hannon, son beau-père, et Richard Hannon Jr, son beau-frère, pour qui il a monté ou monte en priorité. C’est d’ailleurs pour Richard Hannon Sr qu’il remportera ses premiers classiques anglais en 2013 : tout d’abord les 1.000 Guinées (Gr1) avec Sky Lantern (Red Clubs) puis, quelques semaines plus tard, les Oaks d’Epsom (Gr1) avec Talent (New Approach).

Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands stylistes

européen, Richard Hughes a signé sa plus belle saison en 2013 avec 208 victoires. Le dernier jockey de plat basé en Angleterre à avoir remporté plus de 200 courses en une saison était Kieren Fallon, en 2003. Richard Hughes avait aussi égalé, en 2012, les "Magnificent Seven" de Frankie Dettori, en remportant sept des courses d’une réunion de Windsor (en huit montes).

Pour l’anecdote, Richard Hughes avait déjà annoncé sa retraite sur un coup de colère en octobre 2011. Il avait été interdit de monter pendant cinq jours pour usage abusif de la cravache. Il s’agissait du premier cas de mise à pied suite à la réforme de la B.H.A. concernant l’utilisation de la cravache. Il n’avait finalement pas mis sa "menace" à exécution.