Des chevaux positif à la "cristal meth" en australie

Autres informations / 20.03.2015

Des chevaux positif à la "cristal meth" en australie

En pleine affaire du cobalt, les courses australiennes font à nouveau l’objet d’un scandale. Alors que les prestigieux Golden Slipper Stakes (Gr1) vont être courus samedi, deux chevaux de l’entraîneur australien Luke Griffith ont été testés positifs à un stimulant qui semblerait être lié à la méthamphétamine.

Les premiers tests de ces chevaux avaient déjà montré des traces de cristal meth. Griffith a déclaré qu’il ignorait pourquoi les prélèvements de ses pensionnaires contiennent de petites traces de la substance illicite. Il a ajouté qu’il a lui-même été testé par Racing New South Wales ainsi que son personnel à ce propos. La métamphétamine est une drogue stimulante, plus puissante que l’amphétamine. En octobre 2014, Tracy Newton avait été interdit de licence d’entraînement pendant trois ans. Son pensionnaire I’m not Ticklish (Ustinov) était le premier cheval néo-zélandais testé positif à la méthamphétamine. Les deux chevaux, basés à Scone, faisaient état d’une irrégularité après avoir couru à Tamworth. Les commissaires attendent les résultats de leurs nouveaux prélèvements. Par ailleurs, il y a tout juste une semaine, l’entraîneur Sam Kavanagh était accusé d’utiliser de la caféine et du cobalt sur certains de ses chevaux. Cette nouvelle arrive à la veille de la conclusion de l’affaire du cobalt pour Darren Smith. Il doit se rendre vendredi 20 mars au siège social des autorités hippiques de la Nouvelle-Galles du Sud pour connaître les conséquences des 17 tests positifs au cobalt de mai 2014.