Djainka des forges va tenter de décrocher un quatrième gr1 pa

Autres informations / 28.03.2015

Djainka des forges va tenter de décrocher un quatrième gr1 pa

Deuxième de cette épreuve l’an passé, Djainka des Forges FR (Kerbella) est une authentique championne. L’élève de Catherine Robert Labarthe s’est ensuite imposée dans le Qatar Arabian World Cup (Gr1 PA) à l’automne. Elle n’a trouvé qu’un Al Mourtazez FR (Dahess) en grande forme pour la battre dans l’Emir’s Sword (Gr1 PA) pendant le meeting qatari fin février. Djainka des Forges bataille face aux meilleurs depuis quatre saisons à travers le monde et elle répond toujours présent, quel que soit le profil de la piste. Cependant, samedi à Meydan, elle va découvrir la nouvelle piste en dirt, face à des chevaux habitués à cette surface. Son entraîneur, Julian Smart, présentera également Taraf QA (Burning Sand), cinquième de l’Emir’s Sword, mais dont les origines paternelles peuvent lui permettre de tirer son épingle du jeu sur cette surface.

LES CHANCES D’ERWAN CHARPY

L’entraîneur français présente deux concurrents qui disposent de premières chances samedi. La casaque de Cheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum sera donc représentée par deux chevaux, Versac Py FR (Njewman) et Manark FR (Mahabb). Versac Py, un élève de

Pierre-Yves Juillard et Yves Plantin, s’est classé deuxième de l’édition 2013 de la Kahayla Classic. Après avoir fait preuve d’une certaine inconstance, il s’est facilement imposé dans le Al Maktoum Challenge R3 (Gr1). Cette épreuve se court sur la même distance et la même surface que la Kahayla Classic. À huit ans, Versac Py est bien connu dans le circuit des bonnes épreuves pour pur-sang arabes. Il bénéficie de bruits très favorables.

Erwan Charpy présente un autre cheval français, Manark (Mahabb). Cet élève du haras de Mandore s’est littéralement envolé pour ses débuts sur le dirt à Meydan. Il s’est imposé de dix longueurs sur 1.400m. Ce lauréat de Gr2 PA sur le gazon européen a fait forte impression lors de cette victoire. Samedi, son entourage va tenter de le rallonger. S’il parvient à se relâcher et à être moins allant, il peut créer la surprise.

LA PREMIERE TENTATIVE DE VALIANT BOY DANS LES EMIRATS

Si la sélection des pur-sang arabes n’est pas aussi avancée que celle de leurs homologues anglais en termes de surface, les chevaux qui courent aux États-Unis présentent néanmoins des lignes certaines sur le dirt. C’est le cas d’un pur- sang arabe né et élevé en France pour le compte de Cheikh Tahnoon bin Zayed Al Nahyan, Valiant Boy FR (Darweesh). Il va tenter de se mesurer à l’élite mondiale des chevaux arabes. Deuxième de l’Al Rayyan Cup – Prix Kesberoy (Gr1 PA) sous l’entraînement de Jean-Pierre Daireaux, il y a quatre ans, il est devenu un champion aux États-Unis. Il reste d’ailleurs sur huit victoires d’affilée sur le dirt ! Notons la présence des trois représentants de Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Abu Alabyad FR (Akbar), Richlore US (Th Richie) et Callateral US (Câlin du Loup). La Cavalerie Royale d’Oman pourra également compter sur Myra de Monlau FR (Munjiz) et Vulcain du Clos FR (Monsieur Al Maury), deux sujets bien connus en France.