Festival de l'élevage français attendu à cheltenham

Autres informations / 10.03.2015

Festival de l'élevage français attendu à cheltenham

FESTIVAL DE L'ÉLEVAGE FRANÇAIS ATTENDU À CHELTENHAM

Le Festival de Cheltenham, c'est comme une finale de Coupe du monde de football. C'est un moment unique, un meeting incomparable, qui, sur le plan de l'ambiance, est bien  au-dessus  de  Royal

Ascot, dixit nos confrères anglais. Et le grand moment est arrivé... Mardi 10 mars, l'hippodrome de Prestbury Park va lancer son Festival, avec treize Grs1 au programme, sans compter les Grs2 et 3 qui orneront le riche (en qualité) programme anglais. Cinquante mille personnes sont attendues, dont près d'un tiers seront déjà présentes à 9 heures du matin, attendant l'arrivée des champions afin de les prendre en photo dès leur descente des camions. Un autre monde... L'élevage français sera bien représenté. Un de Sceaux

(Denham Red) et Douvan (Walk in the Park) sont les favoris respectifs de l'Arkle Chase (Gr1) et du Supreme Novices' Hurdle (Grs1). Mercredi, dans le Champion Chase, on suivra le grand match entre Sprinter Sacré (Network) et Sire de grugy (My Risk), les deux derniers vainqueurs de la course. Saphir du Rheu (Al Namix) sera le français à suivre dans le World Hurdle (Gr1) ce jeudi. Enfin, dans le Cheltenham Gold Cup (Gr1), l'élevage tricolore pourra compter sur Silviniaco Conti (Dom Alco)... mais pas seulement. En effet, Richard Chotard relèvera le défi dans le Grand Steeple anglais en présentant River Choice (River Mist). L'entraînement français  sera également  représenté par  Isabelle Pacault, laquelle sellera le champion de cross toutancarmont (Al Namix) dans le Glenfarclas Cross-Country Chase, mercredi... De grands moments de sport et de belles émotions en perspective...

 

CHELTENHAM (GB), MARDI

ARKLE CHALLENGE TROPHY CHASE (Gr1)

UN DE SCEAUX, LA GRANDE ATTRACTION DU PREMIER JOUR

L'élève de la Rousselière et de Monique Choveau un de Sceaux (Denham Red) sera l'attraction de la première journée du Festival. Le pensionnaire de Willie Mullins participera à l'Arkle Challenge Trophy Chase (Gr1). Après avoir impressionné sur les haies irlandaises et françaises, Un de Sceaux a débuté sur le steeple à Thurles, le 27 novembre 2014, mais il est tombé. Très doué, il a rectifié le tir lors de sa sortie suivante en se baladant à Fairyhouse. Puis il a remporté l'Arkle Novice Chase (Gr1) de Leopardstown dans un fauteuil. La classe pour gagner ce Grand Steeple des novices sur courte distance, Un de Sceaux la possède. Le terrain et la distance seront à sa convenance. La seule interrogation réside dans le fait qu'il va découvrir    Cheltenham.    Sera-t-il

capable d'appliquer sa tactique préférée, "devant et méchant", tout en allant au bout sur les ondulations de la piste anglaise ? C'est la grande question. Car Un de Sceaux a tout d'un grand champion, mais il faut être un phénomène pour gagner de bout en bout à Cheltenham.

Sur le papier, Un de Sceaux n'a pas d'adversaires à sa mesure. Néanmoins, Clarcam (Califet), lointain deuxième récemment du champion à Leopardstown, peut espérer prendre sa revanche si le pensionnaire de Willie Mullins connaît une défaillance. Vibrato Valtat (Voix du Nord) fait très bien Cheltenham et il a remporté un Gr2 dans un canter à Warwick. En plein progrès, le pensionnaire de Paul Nicholls peut surprendre pour la victoire. Un de Sceaux, Clarcam et Vibrato Valtat sont trois chevaux élevés en France et ils possèdent une première chance. Si Douvan (Walk in the Park) réussit sa mission dans le Supreme Novices' Hurdle (Gr1) et qu'Un de Sceaux en fait de même, l'élevage français pourrait réussir une très grande première journée à Cheltenham.

 

CHAMPION HURDLE (GR1)

UNE ÉDITION TRÈS EXCITANTE

L'édition 2015 du Champion Hurdle (Gr1) promet beaucoup avec les présences de Faugheen (Germany), the New one (King's Theatre), hurricane Fly (Montjeu) ou encore Jezki (Milan). Le grand favori sera Faugheen, invaincu en huit courses et lauréat du Neptune Investment Management Novices' Hurdle (Gr1) 2014. Son entraîneur, Willie Mullins, est très confiant. Sa victoire dans le Christmas Hurdle (Gr1) à Kempton a été impressionnante, puisque jamais son jockey, Ruby Walsh, ne lui a demandé d'avancer. Et il a laissé son plus proche poursuivant à huit longueurs ! Faugheen n'a jamais eu à lutter vraiment, c'est le seul reproche qu'on peut lui faire. Sinon, ses limites sont inconnues.

Vainqueur de cinq épreuves à Cheltenham, The New One avait été malheureux dans la précédente édition de la course, prenant un cheval dans les jambes avant de revenir finir fort, mais trop tard. Le pensionnaire de Nigel Twiston-Davies a aligné cinq succès cet hiver, en devançant bertimont (Slickly) ou encore Vaniteux (Voix du Nord). Redoutable finisseur, il sera l'opposant principal de Faugheen. La pluie est annoncée à Cheltenham, mais elle risque d'arriver tard pour le crack Hurricane Fly. S'il trouve un terrain très souple, il peut remporter cette course pour la troisième fois de sa carrière. À 8/1, c'est un pari intéressant pour tous ses nombreux supporters. Tenant du titre, Jezki aura plus de mal à répéter cette saison. Le lot est bien plus relevé qu'en 2014 et même si le bon terrain pourrait lui permettre de devancer Hurricane Fly, qui l'a dominé trois fois cet hiver, il n'a pas la pointure de Faugheen et The New One.

A priori, cela sera compliqué pour l'élevage français qui comptera sur Vaniteux, troisième du Supreme Novices' Hurdle (Gr1) et se comportant très bien Cheltenham, l'ex-Lerner Bertimont, "barré" par The New One et Kitten Rock (Laverock), triple gagnant de Groupe, qui devrait faire leader pour Jezki.

 

SUPREME NOVICES HURDLE

DOUVAN, APRÈS CHAMPAGNE FEVER ET VAUTOUR

Le Supreme Novices' Hurdle (Gr1) est attendu avec une vive impatience par tous les spectateurs du Festival de Cheltenham. Pourquoi ? Parce qu'il lance le grand évènement de l'obstacle anglais, avec une clameur au départ qui ferait frémir n'importe quel habitué des plus grands stades de football. Grand favori pour le titre d'entraîneur du Festival, Willie Mullins pourrait "scorer" d'emblée grâce à l'élève de la Faisanderie Douvan, fils de l'étalon du haras des Granges Walk in the Park. Douvan tentera de succéder à ses deux compagnons de couleurs et d'entraînement, Champagne Fever et Vautour, respectivement lauréats du Supreme Novices' Hurdle en 2013 et 2014. Douvan a toutes les chances d'y parvenir. Invaincu en deux sorties pour Willie Mullins, il a gagné un Gr2 à Punchestown en vrai bon cheval. Il se doit de gagner pour justifier la très grande estime de son entourage.

Une vieille connaissance française, mais estampillée "IRE", sera l'opposant direct à Douvan. Il s'agit de l'ami Serge (King's Theatre). Invaincu en trois courses pour Nicky Henderson, cet ex-protégé de Guillaume Macaire a gagné un Gr2 puis le Tolworth Hurdle (Gr1) de quatorze longueurs, sur un terrain qui n'était pas du tout pour lui. En retrouvant une piste rapide, il peut sérieusement menacer Douvan.

Doté d'un modèle très imposant, Jollyallan (Rocamadour) vient de conclure deuxième d'une Listed à Sandown, après avoir fait une faute en fin de parcours. Ce cheval appartenant à John McManus a de l'avenir, mais il est encore tendre et sera meilleur sur le steeple. Néanmoins, en revenant sur du bon terrain, il peut menacer L'Ami Serge et Douvan.

 

OLGB MARES'HURDLE

ANNIE POWER DANS LES PAS DE QUEVEGA

Deuxième du World Hurdle (Gr1) 2014, annie Power (Shirocco) avait subi sa seule défaite dans cette course. C'est une vraie championne et elle effectuera sa rentrée directement dans l'OLGB Mares' Hurdle (Gr1). Son entraîneur, Willie Mullins, sait comment préparer cette course sur la fraîcheur puisqu'il a gagné les six dernières éditions avec la reine Quevega (Robin des Champs), laquelle effectuait toujours sa rentrée directement dans cette Grande Course de Haies des femelles. Sur sa vraie valeur, Annie Power doit gagner. Notons que son entourage l'a laissée engagée dans le World Hurdle (Gr1) et qu'il a longtemps hésité avec cette course, signe de la bonne forme d'Annie Power.

D'une grande régularité, Carole's Spirit (Hernando) découvrira Cheltenham, mais, au top de sa forme, elle peut effectuer une grande performance. L'élève de l'Écurie D l'unique (Reefscape) fait très bien Cheltenham et elle a la classe pour remporter une épreuve de ce genre.

 

DAVID COTTIN : " CHELTENHAM ?

LE MEETING DONT TOUT LE MONDE RÊVE "

David Cottin sera en selle pour la première fois dans le Cheltenham Gold Cup (Gr1) ce vendredi, au cours du Festival de Prestbury Park. Il sera associé au pensionnaire de Richard Chotard River Choice (River Mist). Lundi matin, il nous a confié ses impressions avant de représenter la France lors du temps fort de l'obstacle anglais.

Jour de galop. Qu'avez-vous ressenti lorsque vous avez su que vous alliez monter River Choice ?

David Cottin. Le Gold Cup est une course mythique et cela fait plaisir de le monter. River Choice va essayer de prendre la meilleure allocation possible. C'est un sauteur qui a l'habitude des grandes courses. Il saute bien et il est gaucher. Il essaiera donc d'en profiter.

 

Justement, vous avez monté River Choice à l'entraînement, sur les fences, récemment. Quelle impression vous a-t-il laissée ?

Il est super bien. Au départ, nous devions sauter avec un autre cheval, mais River Choice a sauté de lui-même seul, devant. Il a adoré ça. C'est un super cheval qui a beaucoup de fond, comme il l'a démontré en finissant sixième du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1). Il est en grande forme, magnifique d'état pour son objectif. Je ne sais pas comment le situer par rapport à ses rivaux, mais je sais qu'il est au top. Cependant, a-t-il la qualité pour prendre une bonne place dans le Gold Cup ? Nous le saurons vendredi.

Avez-vous déjà une idée de la façon dont vous allez le monter ?

River Choice aime bien passer des chevaux. Nous allons donc essayer de faire le petit parcours, puis de passer les chevaux battus en fin de parcours. C'est la première fois que je vais monter sur les fences de Cheltenham ; j'ai seulement monté sur les claies là-bas. La piste de Cheltenham est très vallonnée, avec des courses très régulières. C'est un hippodrome très dur pour les chevaux. Je vais laisser sa chance à River Choice, pour qu'il galope sans faire d'efforts et qu'il consomme le moins de carburant possible. Je n'ai pas monté suffisamment pour dire quels sont les pièges de cette piste. Mais c'est un hippodrome particulier où il faut être avare d'efforts.

Avez-vous monté à Cheltenham, durant le Festival, par le passé ?

J'ai monté deux fois le Grand Cross [Glenfarcas Cross Country Handicap Chase, ndlr] et je dois dire que monter à Cheltenham, c'est quelque chose à faire dans une carrière. L'ambiance est impressionnante. En Angleterre, ces quatre jours de course, ce sont LES quatre jours à ne pas louper. C'est le meeting dont tout le monde rêve. Quand je ne montais pas encore, j'étais allé à Cheltenham avec mon père pour Fergus Wilson [le propriétaire de River Choice] car il présentait astonville et turnium dans le Champion Hurdle (Gr1).