Harpy doit justifier ses ambitions

Autres informations / 24.03.2015

Harpy doit justifier ses ambitions

Le Prix La Camargo (L) est une course importante dans le calendrier des meilleurs espoirs chez les femelles de 3ans. C’est en effet une préparatoire solide pour les classiques du printemps, et c’est aussi cette course que Jean-Claude Rouget a choisie pour le retour de Harpy (Makfi). La représentante de Qatar Racing n’a couru que deux fois à 2ans, pour deux victoires, mais sans se risquer au niveau des Groupes. La pouliche avait réalisé une performance peu commune en débutant à Maisons-Laffitte. Elle a confirmé ensuite à Deauville, en devançant The Blue Eye (Dubawi), un pensionnaire de Christophe Ferland exporté à Doha où il vient de s’imposer. Harpy aurait pu courir les “Réservoirs”

(Gr3), voire même le Total Prix Marcel Boussac (Gr1), avec des ambitions, mais son entourage a joué la patience. ÀA sept semaines de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), Harpy doit déjà montrer quelque chose pour poursuivre sa route classique.

GROWING GLORY SUR LA VOIE LILISIDE

Face à elle, une pouliche comme Growing Glory (Orpen) peut profiter de sa condition avancée. En effet, elle a couru cet hiver à Cagnes, et a remporté le Prix de la Californie (L) en résistant au retour de Djoko (Air Chief Marshal), invaincu jusque-là.

Growing Glory a beaucoup progressé depuis l’automne. François Rohaut avait alors envisagé une participation à l'All Weather Championship, pour profiter de l’aptitude à la P.S.F. de sa pouliche. Il suit finalement la filière classique, comme il l’avait fait avec une certaine Liliside (American Post). La différence, c’est que la Listed cagnoise se disputait à l’époque sur le gazon.

LA BELLE IMPRESSION LAISSEE PAR PITAMORE

Pitamore (More than Ready) présente un profil différent. Elle n’a débuté qu’il y a trois semaines, sur la P.S.F. deauvillaise, et dans un lot réservé aux inédites. Mais la représentante des Wertheimer & Frère a gagné toute la course, et a dévoilé une belle pointe de vitesse. Le fait que la région parisienne soit épargnée par les pluies est une bonne nouvelle pour cette fille de l’américain More than Ready. Elle va passer un vrai test ce mardi.

Nouvelle Vague (Henrythenavigator) a ouvert son palmarès fin février à Chantilly. C’était sur 1.900m, et Christophe Ferland pense qu’elle sera mieux sur plus court. Elle va donc découvrir le mile et le gazon. Elle n’a pas été engagée dans les classiques. Sainte Amarante (Le Havre) a elle aussi ouvert son palmarès sur une "fibrée", celle de Deauville, début janvier. Elle va rencontrer un lot plus relevé cette fois. Comme Nouvelle Vague, Raison d’Être (Elusive City) a été élevée par Éric Puerari et Yolande Seydoux de Clausonne. L’an dernier, elle a gagné dans un bon style le Prix de la

Masselière, une course B qui a souvent révélé de bons éléments. Engagée dans les classiques, elle effectue logiquement sa rentrée dans cette Listed.

LES ENGAGEMENTS DANS LES GROUPES

Poule d’Essai des Pouliches : Sainte Amarante, Harpy, Raison d’Être, Growing Glory & Pitamore

Prix de Diane Longines : Sainte Amarante, Harpy, Raison d’Être & Growing Glory

Prix Saint Alary : Harpy, Raison d’Être & Growing Glory