Iceberg rassure

Autres informations / 04.03.2015

Iceberg rassure

Iceberg (Shamardal) avait laissé son entourage sur sa faim lors de sa dernière sortie à 2ans, à l’occasion du Prix des Chênes (Gr3), où il n’avait pu accélérer. Il l’a pleinement rassuré pour sa rentrée, dans le Prix du Val Saint-Georges (D), une course à conditions à sa portée sur le papier. Plus que la victoire, acquise facilement, c’est le comportement du poulain qui a séduit Christophe Ferland et Pierre-Yves Bureau. Iceberg est en effet allé bien droit dans la phase finale, lui qui avait penché à Deauville dans le Prix François Boutin (L), perdant la deuxième place après enquête. Son entraîneur nous a déclaré : « Il nous rassure, même si cela ne reste qu’une course à conditions. Il n’a pas penché dans la phase finale. Il faut encore qu’il s’endurcisse, et a donc besoin de courir un peu, sans toutefois lui demander trop avant une éventuelle grande joute du printemps... J’ai déjà une idée sur sa prochaine course, mais nous devons en parler avec l’équipe. » Iceberg possède les engagements classiques, et on peut imaginer une épreuve comme le Prix Djebel (Gr3) comme prochain objectif. Iceberg était monté par Maxime Guyon, qui remporte ainsi sa première victoire pour l’Écurie Wertheimer & Frère depuis la signature de son contrat de première monte.

UN DESCENDANT DE VALLÉE DANSANTE

Issu de l’élevage Wertheimer & Frère, Iceberg est le quatrième produit de sa mère, Soft ice (Kingmambo). Il est son premier gagnant. Soft Ice est une fille de la bonne Krissante (Kris), plusieurs fois placée de Listeds. Iceberg descend d’une excellente souche Wertheimer. Sa troisième mère n’est autre que Vallée Dansante (Lyphard), soeur de Green Dancer (Nijinsky) et mère de Brooklyn’s Dance (Shirley Heights). Il s’agit donc de la famille de Solemia (Poliglote), prospect Wells (Sadler’s Wells) ou encore prospect park (Sadler’s Wells).