Du pyla peut monter haut

Autres informations / 17.04.2015

Du pyla peut monter haut

PRIX DU CHERCHE-MIDI

DU PYLA PEUT MONTER HAUT

La convivialité du sud de la France n'a pas manqué de se propager, jeudi à Longchamp, pour fêter la victoire du représentant d'André Canavero, Du Pyla (Vertigineux). Ce joli 2ans bai, de belle conformation, s'était déjà imposé sur la piste de Marseille-Borély lors de ses premiers pas, mais devait cette fois franchir une marche supplémentaire pour rester invaincu. Son entraîneur, Christian Scandella, en était évidemment conscient : " Chez nous, neuf cent cinquante mètres avec courbe, c'est un peu piégeant et les arrivées sont aléatoires. D'ailleurs, sur cette piste de Borély, Evasive's First (Evasive) avait été battu alors qu'il a gagné un Gr3 par la suite. "

Tous les candidats de ce Prix du Cherche Midi (D) avaient un dénominateur commun, celui de compter une sortie à leur actif. Le futur lauréat a pris un très bon départ puis a évolué au contact des leaders, Clinomane (Stormy River) et Bibione (Never on Sunday). C'est la favorite de l'épreuve, Pastrida (Alexandros), qui a lancé la première les hostilités. Venu tout en progression, Du Pyla s'est montré le plus fort pour laisser Pastrida à une longueur et demie au passage du poteau. La prestation de cette dernière, l'une des trois pouliches de l'épreuve, donne du crédit à la "ligne" du Prix du Début (F). Un instant prise de vitesse, Bibione s'est bien relancée pour finir. Elle devrait apprécier l'allongement de la distance à l'avenir.

Objectif "B"

Rencontré sur l'hippodrome de Longchamp, Christian Scandella nous a confié : " Sa victoire dans le Prix de Carqueiranne (G) était attendue. Aujourd'hui mon pensionnaire vient de passer un vrai palier ; nous allons donc le diriger vers une course B. Maxime [Guyon, ndlr] a eu de bonnes sensations. Du Pyla possède un super mental et a été préparé "au bouton" par les gars de l'écurie. "

Un fils du jeune étalon Vertigineux

Acquis aux ventes de yearlings Osarus pour la somme de

12.1 euros, Du Pyla devrait encore faire plaisir à son entourage. Son papier maternel possède des gènes de précocité évidents. Sa mère Do I Worry, lauréate à 3ans, est par le précoce Chargé d'Affaires (Kendor), dont le titre de gloire est son succès dans le Prix Morny (Gr1) en 1997, au cours duquel il épinglait Xaar (Zafonic). À 4 et 5ans, il a remporté plusieurs courses de Groupe outre-Atlantique. Au haras, cet ex-représentant de la marquise de Moratalla a peu produit en raison d'une fertilité déficiente. Il a néanmoins donné Lacarolina (Chargé d'Affaires), vainqueur du Prix Miesque (Gr3) sur la ligne droite de Maisons-Laffitte. La deuxième mère de Du Pyla est le phénomène de précocité Alips (Beaudelaire). Gagnante de onze épreuves à 2ans (uniquement des "réclamer") en dix-sept tentatives (!), cette dame de fer a donné au haras six gagnants. Appartenant à la deuxième année de production de Vertigineux (Nombre Premier), Du Pyla met en lumière ce lauréat de Gr2 (Prix du Muguet), vu en piste de 2 à 6ans. De ses premiers produits, aujourd'hui âgés de 3ans, se détache Pierre Précieuse (mère par Royal Applause) qui a remporté sa course F sur l'hippodrome de Chantilly l'année dernière, sur 1.000m ligne droite. Dans cette génération, Loup Vert (mère par Loup Solitaire) et Œuvre (mère par Gold Away) se sont imposés cette année.