Goona chope, la victoire d’une association peu ordinaire

Autres informations / 30.04.2015

Goona chope, la victoire d’une association peu ordinaire

L’une des deux inédites du Prix de Sainte-Germaine (F), Goona Chope (Namid) s’est imposée. Elle offre une belle victoire à son association de propriétaires qui ne passe pas inaperçue puisqu’elle est composée d’Alain Chopard (son éleveur), de Jean-Claude Rouget (son entraîneur) et de François Nicolle. S’élançant de la stalle la plus à l’extérieur, la fille de Namid a été contrainte de voyager dans le tournant en troisième épaisseur. Seulement accompagnée aux bras par son jockey, Jean-Bernard Eyquem, Goona Chope s’est détachée librement par la suite, dictant sa loi de deux longueurs. Sur Equidia, Jean-Claude Rouget a expliqué : « C’est une pouliche qui sort de l’ordinaire. Elle est sérieuse et a beaucoup de vitesse. Elle devrait se concentrer sur les courses de vitesse ; 1.200m seront certainement un maximum pour ses aptitudes. »

UN PEDIGREE DE VITESSE PURE

Gooseley Lane (Pyramus), sa mère, a couru cinq fois à 2ans, remportant deux courses dont une Listed sur 1.300m à Cologne, en Allemagne. Au haras, elle a donné quatre lauréats parmi ses cinq premiers produits. Goona Chope est donc sa cinquième gagnante. Son meilleur produit à ce jour est Antalia (Indian Rocket), gagnante de trois courses à 2ans dont le Prix des Roches (B). Elle s’est également classée quatrième du Critérium du Languedoc (L). Du côté paternel, Goona Chope est la fille du lauréat du Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr1) Namid (Indian Ridge). Ce dernier a été exporté au Qatar après avoir fait la monte pendant trois ans en France. Son père de mère, Pyramus (Danzig), a gagné plusieurs courses de 3 à 4ans sur la distance de 1.400m en Angleterre. Il fait la monte en France.