"ubu", roi d'enghien

Autres informations / 25.04.2015

"ubu", roi d'enghien

ENGHIEN-SOISY, VENDREDI. PRIX ROMATI (L)

"UBU", ROI D'ENGHIEN

Ubu Rochelais (Le Balafré) est le nouveau roi d'Enghien. Après avoir enlevé les Prix Solitaire puis Journaliste (L), le pensionnaire de Patrice Quinton a parachevé son printemps parfait sur le plateau de Soisy en s'imposant dans le Prix Romati (L). Il a donc enlevé les deux Listeds programmées à Enghien pour les steeple-chasers d'âge au premier semestre. Il n'y a plus de doute, c'est bien lui le chef de file sur les gros obstacles d'Enghien !

Quelques années après Moskitos d'Isigny (Useful), double gagnant du Prix Romati, Patrice Quinton et l'Écurie des Dunes ont un nouveau cheval capable de truster les victoires sur cette piste. Même s'il est certainement plus performant en bon terrain, condition dont il n'est pas sûr de bénéficier dans le Grand Steeple-Chase d'Enghien (Gr2) à l'automne.

Une domination du départ à l'arrivée

Au cours du long périple de 4.500m, avec deux sauts de rivière, que constitue le Prix Romati, Ubu Rochelais n'a jamais été vraiment en danger. Il a parfaitement sauté, même si, parfois, il a retapé une foulée avant l'obstacle, comme au premier franchissement de la rivière des tribunes. Toujours dans le groupe de tête, il a contré Catmoves (Medicean) dans la ligne droite. Cette dernière n'a pas très bien franchi la dernière haie et, pour finir, Ubu Rochelais est reparti sous l'attaque finale de la protégée de Jean-Paul Gallorini. Jockey d'Ubu Rochelais, Thomas Beaurain nous a dit : " C'est vraiment un chic cheval, le roi d'Enghien. Il va super bien dans ce terrain, il a très bien sauté et j'ai gardé des ressources pour la fin, car je sais qu'il a une bonne accélération. Aujourd'hui, il répète ses deux préparatoires. Il a franchi un palier cette année.

Il faudra voir à l'automne s'il peut produire la même accélération en terrain souple. Il fait bien ici et il a progressé. Je suis très heureux de ce succès, car c'est l'anniversaire de ma femme aujourd'hui. "

Jean-Paul Gallorini prend les places

Jean-Paul Gallorini avait deux partantes dans cet officieux Grand Steeple du printemps, à Enghien : Catmoves et Tango Lima (Turgeon). Catmoves est venue comme une gagnante à la sortie du tournant final. Mais elle s'est heurtée à la résistance d'Ubu Rochelais. Comme dans le Prix Journaliste, elle a donc fini deuxième derrière le fils de Le Balafré. Quant à Tango Lima, elle a fait sa course, prenant la troisième place, après avoir évolué à proximité des chevaux de tête. Jean-Paul Gallorini nous a déclaré : " Nous sommes devancés par le cheval à battre. Catmoves est une bonne jument qui a déjà fait ses preuves, mais l'inexpérience de son jeune jockey lui coûte peut-être la victoire. Quant à Tango Lima, elle court bien. "

La famille de Polar Rochelais

Ubu Rochelais est le frère de Nuit Rochelaise (Dress Parade), double gagnante de l'Anjou-Loire Challenge (L). Sa deuxième mère, Ta Rochelaise (Carmont) a donné Miss Rochelaise (Goldneyev), lauréate du Grand Cross de Lyon. Ta Rochelaise est surtout la sœur du champion de l'Écurie des Dunes Polar Rochelais (Le Balafré), vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr1) 2010.