Aidan o’brien face à la france conquérante

Autres informations / 02.05.2015

Aidan o’brien face à la france conquérante

Les Qipco 2.000 Guinées (Gr1) est le premier classique anglais et européen. La France est bien armée pour faire sienne cette épreuve avec la participation de deux poulains de classe : Territories (Invincible Spirit) et Ride Like the Wind (Lope de Vega). Nous avons détaillé leurs chances dans notre édition du 1er mai. Rappelons simplement que Territories, supplémenté pour participer à ce Gr1, a été la meilleure impression du printemps chez les poulains de 3ans en France. Il a placé deux accélérations pour remporter aisément le Prix de Fontainebleau (Gr3). On aurait pu penser qu’en gagnant cette course, préparatoire à la Poule d’Essai des Poulains (Gr1), Territories allait s’orienter vers le classique français. Mais le protégé d’André Fabre a besoin de bon terrain. Cette nécessité, ajoutée à l’absence de premier plan, chez les poulains de 3ans, dans l’effectif anglais de Godolphin, a incité son entourage à supplémenter Territories dans les "Guinées". À Newmarket, le terrain est prévu "good to firm", soit bon à ferme. Territories aura donc la piste idéale pour faire sa valeur.

L’état du terrain ne sera pas un souci pour Ride Like the Wind, au contraire. Le bon terrain avantagera autant Territories que le pensionnaire de Freddy Head. Ride Like the Wind a gagné le Prix Djebel (Gr3), comme Makfi, dernier vainqueur tricolore des 2.000 Guinées, en 2010. Les deux gagnants des principales préparatoires à la Poule d’Essai seront donc en lice outre-Manche. Ride Like the Wind n’a pas

laissé la même impression de facilité que Territories. Mais la course s’était disputée à faible allure et il avait produit une belle accélération pour aller chercher Make Believe (Makfi). En ayant progressé sur sa course de rentrée, le poulain d’Olivier Thomas peut obtenir un bon résultat.

AIDAN O’BRIEN, EN BRISEUR DE REVE

Aidan O’Brien est apparemment le mieux armé pour repousser l’attaque française. Avec six succès dans ce classique, il n’est plus qu’à une victoire du record détenu par John Scott, lauréat de sept éditions des 2.000 Guinées, entre 1842 et 1862. Ce qui veut dire que si l’on tient compte uniquement de la période contemporaine, Aidan O’Brien est l’entraîneur qui a gagné le plus de fois le premier classique anglais. Cette année, il sellera Gleneagles (Galileo) et Ol’Man River (Montjeu). Gleneagles a remporté le Qatar Prix JeanLuc Lagardère (Gr1) avant d’être rétrogradé pour avoir notamment gêné Territories. Auparavant, il avait enlevé les Vincent O’Brien National Stakes (Gr1). Gleneagles est certainement un bon poulain, mais il ne fait pas figure de chaud favori pour ces Guinées, même s’il est le préféré des "books". Ol’Man River est né dans la pourpre, puisque fils de Montjeu et de la championne Finsceal Beo (Mr Greeey), double gagnante de "Guinées". Invaincu en deux sorties, il a notamment enlevé les Beresford Stakes (Gr2) à 2ans. Mais il a peu d’expérience et peut le payer.

RENTREE D’ELM PARK

On ne peut pas reprocher grand-chose à Elm Park (Phoenix Reach). Le cheval de Qatar Racing Ltd a conclu son année par un succès dans le Racing Post Trophy (Gr1) sur le mile. Avec le temps, il devrait pouvoir être rallongé, mais il a un rang à défendre, celui de l’un des meilleurs 2ans européens, sur le Rowley Mile.

UN REPRESENTANT DU CHEIKH HAMDAN AL MAKTOUM AVEC UN ACCENT FRANÇAIS

Les couleurs du Cheikh Hamdan Al Maktoum seront représentées par Intilaaq (Dynaformer) et Estidhkaar (Dark Angel) dans ces Guinées. Le premier, entraîné par Roger Varian, est un fils de la bonne Torrestrella (Orpen), gagnante de la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1) 2004, sous l’entraînement de François Rohaut. Pour sa rentrée, il a gagné son maiden de huit longueurs et il est en plein progrès. Le second est sous la responsabilité de Richard Hannon. Comme tous ses compagnons d’entraînement, il a été bien exploité à 2ans, remportant les Superlative Stakes (Gr2). Il a fait de bonnes valeurs dans les championnats réservés à sa promotion et sa rentrée (2e) dans les Greenham Stakes (Gr3) a été convaincante. Mais il n’a pas l’étoffe d’un vainqueur de "Guinées".

KOOL KOMPANY, LE VAINQUEUR DES CRAVEN STAKES

Bien connu en France, où il a enlevé le Prix Robert Papin (Gr2), Kool Kompany (Jeremy) a déçu en fin de saison dernière, mais il a enlevé brillamment les Craven Stakes (Gr3) pour sa rentrée. Les bookmakers le proposent à 25/1, ce qui est un peu dur, car il a de la vitesse, condition nécessaire pour remporter les Guinées. Contre lui, il aura les statistiques. Ainsi, il faut remonter à 2004 pour trouver trace d’un poulain ayant réalisé le doublé "Craven-Guinées". C’était Haafhd.