Ballynagour fait briller l'angleterre

Autres informations / 17.05.2015

Ballynagour fait briller l'angleterre

PRIX LA BARKA (GR2)

BALLYNAGOUR FAIT BRILLER L'ANGLETERRE

Pour la quatrième année consécutive, le Prix La Barka (Gr2) a été remporté par un concurrent étranger... Mais pas forcément par celui qui était attendu ! En effet, Gitane du Berlais (Balko) était très en vue dans ce Gr2, mais Willie Mullins n'a pas réussi à empocher cette épreuve pour la troisième fois. Ce n'est donc pas l'Irlande qui s'est illustrée, mais l'Angleterre, grâce au pensionnaire de David Pipe, Ballynagour (Shantou).

Le cheval a bien voyagé, jamais loin de la tête. Il s'est annoncé entre les deux dernières haies et a bien accéléré sur le plat, n'étant pas inquiété par le retour de Val de Ferbet (Voix du Nord). Le pensionnaire de Willie Mullins prend une excellente deuxième place, ayant été loin dans le parcours. Dos Santos K (Smadoun) semblait aller très bien en face. Vu parmi les premiers, il a un peu plafonné sur la fin, prenant la troisième place. La déception est venue de Roll on Has (Policy Maker) : vue à l'arrière, elle n'a jamais pu se rapprocher et a fini parmi les derniers.

Ballynagour pose ses jalons en vue de la Grande Course de Haies d'Auteuil

Ballynagour restait sur une chute dans le Punchestown Gold Cup (Gr1), il y a une quinzaine de jours. Cet événement a convaincu son entourage de tenter sa chance dans le Prix La Barka, sur les haies françaises. David Pipe, fils du légendaire entraîneur anglais Martin Pipe, remporte à cette occasion sa première course et son premier Groupe en France. L'entraîneur, enchanté, nous a déclaré : " Le cheval est tombé à Punchestown la dernière fois et je trouvais qu'il serait bon pour lui de revenir sur des obstacles un peu plus petits. Il a toujours été un bon cheval. "

Ballynagour a gagné haut la main son ticket pour la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr1). Selon sa récupération, il pourrait être au départ. David Pipe a conclu : " Nous allons bien réfléchir à la Grande Course de Haies d'Auteuil. Je vais en parler aux propriétaires et aviser. Nous faisions un test aujourd'hui et il est réussi. Je pense que les trois semaines seront suffisantes pour lui. Je ne pense pas que ce soit une excuse pour ne pas venir. Il a couru en France avant. Nous étions confiants sur le fait qu'il s'adapterait. Gagner le "French Champion Hurdle" serait un rêve pour n'importe qui. C'est un très bon cheval. "

Le jockey Tom Scudamore remporte lui aussi son premier Groupe en France. Le jockey était ravi après ce succès et est revenu sur la course : " Avec lui, le plus important est qu'il soit détendu. Depuis qu'il a le bonnet, il est plus calme. J'ai eu un parcours parfait et je savais que j'avais des ressources.

Je ne souhaitais pas que Gitane du Berlais prenne la fuite, mais, en face, je savais qu'elle n'allait pas aussi bien qu'à son habitude. À partir de là, il s'agissait de bien sauter et de faire en sorte que tout se passe bien. "

Un cheval ayant malheureusement des problèmes de santé

Ballynagour n'effectuait que sa troisième sortie de l'année 2015, ce qui est assez étonnant pour un sujet entraîné en Angleterre. Le cheval a fait l'impasse sur la grande partie de la saison d'obstacle outreManche. Il a fait son retour directement dans le Bowl Chase (Gr1) d'Aintree, remporté par Silviniaco Conti (Dom Alco). Ballynagour concluait à une tête et cette performance mérite d'être soulignée, car, sur les tracés plats, Silviniaco Conti est très difficile à approcher.

Ballynagour a le potentiel et le moteur, mais il souffre malheureusement de saignements. David Pipe a ajouté : " C'est très difficile de l'amener à son meilleur niveau, car il saigne. Il ne peut donc pas trop courir. Cependant, comme il avait vraiment peu couru cette année, nous avons décidé de l'amener à Auteuil. Cela s'est avéré être une bonne idée ! J'étais inquiet sur le fait qu'il courait à dixsept jours. C'est rapproché, surtout pour lui. Mais il a bien pris le voyage et était bien avant la course. C'est un cheval qui va toujours bien dans un parcours, mais comme il saigne, on ne sait pas s'il pourra soutenir son effort jusqu'au bout. Cependant, il a beaucoup progressé depuis qu'il a le bonnet. "

L'Irlande deuxième

Sur ce podium très européen, l'Irlande a pris la deuxième place grâce au pensionnaire de Willie Mullins, Val de Ferbet. Le fils de Voix du Nord a évolué sur le steeple-chase cette saison, remportant notamment un Gr2 par treize longueurs. Il venait d'être arrêté à Punchestown et se rattrape ce samedi. Vu à l'arrière-garde, il a tracé un bon bout en face pour se rapprocher des premiers et est venu à bout de la résistance de Dos Santos sur le plat. Willie Mullins était enchanté de la performance de son pensionnaire. L'entraîneur a déclaré : " Il a fait une course fantastique. C'est un bon essai en vue de la Grande Course de Haies. J'ai bien aimé la manière dont il s'est rapproché, même s'il s'est retrouvé un peu loin en début de parcours. "

L'entraîneur irlandais n'avait que deux partants dans ce Prix La Barka. Après avoir mené et sauté gros en début de parcours, Gitane du Berlais a été rattrapé dans la ligne d'en face et n'a pu faire mieux que septième. L'entraîneur a commenté : " Nathalie Desoutter m'a dit qu'elle avait tenu. Je suis un peu déçu de la façon dont elle a rétrogradé, mais elle a tenu jusqu'à la fin. Elle a peut-être sauté trop gros en début de parcours, revenant du steeple. Nous allons voir comment elle récupère. Nous devrions peut-être la monter différemment la prochaine fois. Je ne sais pas si elle reviendra à Auteuil dans trois semaines. Cela dépendra aussi de ce que nous souhaitons faire avec elle l'année prochaine. "

Dos Santos premier français

Troisième, Dos Santos s'est comporté de façon prometteuse. Le pensionnaire d'Emmanuel Clayeux n'avait pas été revu depuis la fin du mois de mars. Il n'a abdiqué qu'à la fin. Dans la ligne d'en face, il allait encore extrêmement bien et semblait plein de ressources. L'entraîneur était satisfait de la performance du cheval, qui va lui permettre de faire quelques derniers réglages avant le Gr1. Dos Santos devrait être en mesure de prendre sa revanche dans la Grande Course de Haies d'Auteuil, même s'il aura encore d'autres étrangers face à lui.

Emmanuel Clayeux nous a déclaré : " Nous avons appris des choses aujourd'hui sur le cheval. Peut-être qu'il n'a plus besoin des œillères australiennes. Nous nous étions concertés avec la famille Papot et avions décidé de les lui laisser. Il était plus tonique aujourd'hui. Nous avions fait le choix de le monter de façon offensive, mais je pense qu'il faut "dormir" avec lui. Nous allons aller sur la Grande Course de Haies. "

Acheté 17.000 euros

Ballynagour a été acheté 17.000 euros foal à Tattersalls Irlande. Il est pour l'instant le meilleur produit de sa mère, Simply Deep (Simply Great), gagnante d'un bumper. La deuxième mère, Shynethyme (Good Thyne), est une propre sœur de Mighty Mogul (Good Thyne), multiple gagnant de courses black type sur les haies. Il s'agit de la famille de Miller Hill, gagnant notamment d'un Supreme Novices Hurdle de Cheltenham (L, à l'époque).