Brillante de tanues à la tête d'un triplé "de laurière

Autres informations / 24.05.2015

Brillante de tanues à la tête d'un triplé "de laurière

GRAND PRIX D'AQUITAINE (A)

BRILLANTE DE TANUES À LA TÊTE D'UN TRIPLÉ "DE LAURIÈRE"

Samedi à Bordeaux, Brillante de Tanues (Chef de Clan) a décroché dans le Grand Prix d'Aquitaine (A), son deuxième succès au niveau des courses de sélection. L'an dernier, elle s'était imposée dans la Poule d'Essai à 37,5 %. Les trois premières places du Grand Prix d'Aquitaine reviennent à des pensionnaires de Thierry de Laurière.

C'est Bleuette des Graves (Carghese des Landes) qui a pris la tête au début de l'épreuve. Très allante, la pensionnaire de Carole Dufrèche a donné du rythme à la course, avec Vision d'Avenir (Carghese des Landes), Varan des Savanes (Carghese des Landes) et la future lauréate dans son sillage. Dès l'entrée de la ligne droite, l'animatrice était déjà nettement battue. À mi-ligne droite, Varan des Savanes et Brillante de Tanues ont commencé à lutter pour la victoire. C'est finalement la pouliche qui s'impose d'une longueur.

Brillante de Tanues a peu couru, avec seulement cinq courses en deux saisons. Elle n'a jamais déçu, avec trois victoires et deux deuxièmes places. Son entourage récolte aujourd'hui les fruits de la patience qui a présidé à la gestion de la carrière de ce modèle important.

Varan des Savanes et Vision d'Avenir, qui occupent les deuxième et troisième places, présentent de nombreux points communs. Propres frères et sœurs, ils sont nés à la jumenterie de Pompadour. Leur ressemblance est réelle et ces deux sujets portent les couleurs de Jean-Marie Lapoujade, qui les a confiés à Thierry de Laurière.

Pour l'anecdote, on notera le fait que leur mère, Valse Dompsoise (Kesberoy), fut entraînée par Michel Thabuteau. C'est cet ancien agent des Haras nationaux qui avait eu l'idée de la faire saillir par Carghese des Landes (Dearling). C'est également cette même personne qui fit faire la monte à Kesberoy (Saint Laurent) et Mangarose (Manganate), les pères de mères des trois premiers.

La sœur de Mésange de Tanues

Brillante de Tanues est née aux portes d'Aurillac, chez JeanCharles Maisonneuve. Sa mère, Étincelle de Tanus (Mangarose), avait décroché trois victoires et dix-huit places dans le circuit des courses pour anglo-arabes. Le fait d'armes de cette jument très régulière fut sa victoire dans l'édition 1996 du Grand National des anglo-arabes à Toulouse. Au haras, elle a produit trois gagnants, dont Mésange de Tanues (Dearling), lauréate de la Poule d'Essai des 50 %, mais également deuxième du Grand Prix des Pouliches et l'Omnium. Miss Bersac (Fayriland II), la deuxième mère de la lauréate du jour, a produit Joyau de Tanues (Kalyan), lauréat de l'édition 2002 du Grand Prix d'Aquitaine à Agen.