Brillantissime, une jeune écurie de groupe prend son envol

Autres informations / 13.05.2015

Brillantissime, une jeune écurie de groupe prend son envol

L’écurie Brillantissime rassemble sept actionnaires et compte en association sept chevaux de plat et d’obstacle. Elle a été créée en juin 2014, au moment où les actionnaires avaient acheté des parts de l’étalon trotteur Brillantissime. Ce dernier a donc donné son nom à l’écurie de groupe

UNE HISTOIRE D’AMITIE

L’écurie Brillantissime est partie d’une bande d’amis, dont plusieurs novices des courses. Ils souhaitaient découvrir cet univers en prenant part activement au sport hippique. L’option choisie fut de devenir des porteurs de parts actives dans des chevaux de course. L’écurie compte plusieurs chevaux à l’entraînement, notamment chez Simone Brogi, mais aussi chez Jérôme Reynier, Yohann Gourraud, Julien Phelippon et Gabriel Leenders. Ces chevaux, pour la plupart, proviennent des ventes Arqana, de courses à réclamer mais aussi de ventes privées en Grande-Bretagne. Les achats se font en fonction des opportunités.

DES PREMIERS RESULTATS ENCOURAGEANTS

Vendredi dernier, au Lion-d’Angers, Spirit or Soul (Soldier of Fortune) a remporté le Prix E. et L. de Tredern (E). Les associés réfléchissent à augmenter le capital pour atteindre entre douze et quinze personnes au maximum. Certains associés, novices au départ, pourraient même prendre leurs propres couleurs. Les associés de l’écurie rencontrent cependant des difficultés à se réunir, surtout lors de journées de courses. Les membres essaient donc de se réunir pour les journées de courses importantes, ainsi que lorsque l’écurie a un partant. Une newsletter mensuelle, voire bimensuelle, permet de cultiver le lien. Ils espèrent avoir un partant pendant la réunion du "Jockey Club". Cette journée pourrait être leur prochain rendez-vous.

UN AUTRE REGARD SUR LES COURSES

Novice dans les courses et associé de l’écurie Brillantissime, Olivier de Rougé nous a expliqué : « Nous avons des amis très proches, passionnés par le milieu hippique, et qui ont réussi à nous motiver pour que nous les suivions dans l’aventure de l’écurie Brillantissime. Je suis très content pour le moment de les avoir suivis dans le projet. Grâce à eux, j’ai appris beaucoup de choses. Venant d’un milieu rural, j’aimais déjà beaucoup voir des chevaux, jouer éventuelle-

ment, j’avais un intérêt plus ou moins prononcé, mais pas par la compétition. J’ai appris la différence entre trotteur, cheval de plat et cheval d’obstacle, les différentes catégories de courses, ce qu’est une course à réclamer par exemple, je n’avais aucune idée que l’on pouvait acheter un cheval à la suite d’une course par exemple. Jamais je n’aurais imaginé les subtilités de terrain, d’entraînement du cheval... Je suis également intéressé par le travail de l’entraîneur. Grâce à tout cela, quand je regarde une course, même sur Equidia, j’ai un autre regard sur la course. En direct sur l’hippodrome c’est encore différent. Il est assez rare que nous réussissions à tous nous réunir au même endroit au même moment. Mais c’est quand même génial de suivre son cheval. Samedi dernier, nous étions au Lion-d’Angers, où notre cheval a gagné. Le prochain rendez-vous est en principe le jour du "Jockey Club", à la fin du mois. »