Cirrus des aigles un cadeau du ciel pour le sport hippique

Autres informations / 04.05.2015

Cirrus des aigles un cadeau du ciel pour le sport hippique

CIRRUS DES AIGLES

UN CADEAU DU CIEL POUR LE SPORT HIPPIQUE

LONGCHAMP, DIMANCHE PRIX GANAY (GR1)

" Ce cheval est un don du ciel ! " Quel meilleur qualificatif que celui utilisé par Corine Barande-Barbe pour décrire Cirrus des Aigles (Even Top) ? À 9ans, pour sa rentrée, l'incroyable hongre a remporté son troisième Prix Ganay (Gr1), après son succès dans les éditions 2014 et 2012. Il ne s'est jamais laissé approcher par Al Kazeem (Dubawi).

Le cheval anglais avait pourtant déjà couru cette année, remportant le Prix d'Harcourt (Gr2). Le "Cirrus des Aigles" version 2015 est fidèle à celui que nous connaissons depuis des années. Très allant au canter, il a vite pris la direction des opérations. Christophe Soumillon l'a laissé galoper, suivi par Al Kazeem. Dans la fausse ligne droite, la cause était déjà entendue.

Christophe Soumillon n'avait rien demandé à son partenaire, alors qu'Olivier Peslier commençait à cadencer Al Kazeem. La lutte a été de courte durée. Dès qu'Al Kazeem est venu à la hauteur de "Cirrus", celui-ci est reparti très facilement. On le sait, Cirrus des Aigles n'est jamais meilleur que lorsque la pluie apparaît, et ce dimanche, il avait les dieux de la météorologie avec lui ! Les autres ont fini beaucoup plus loin...

Cirrus des Aigles remporte ainsi son septième Gr1. Et il gagne encore plus facilement que l'an dernier, quand il s'était livré à une superbe bataille avec Trêve (Motivator). Corine Barande-Barbe, des étoiles plein les yeux, a commenté : " Il court comme un poulain ! Il s'amuse ! Il vole ! À 9ans, sachant que c'était une rentrée, on pouvait avoir quelques doutes, mais il montre qu'il est juste le meilleur. Je suis très fière de lui. La suite de son programme ? C'est assez facile, il peut tout courir ! Comme l'an dernier, il pourrait participer au Prix d'Ispahan, le 24 mai. À l'étranger, il sera engagé dans le Coronation Cup [le 6 juin, ndlr], les Prince of Wales's Stakes [le 17 juin], les Eclipse Stakes [le 4 juillet]. Mais il y a une course que je n'ai encore jamais gagnée et que j'aimerais courir. Ce serait en plus l'occasion d'un nouveau duel entre deux chevaux d'exception. Je veux parler du Grand Prix de SaintCloud [le 28 juin] ! Toutefois, c'est le cheval qui va me dire ce qu'il veut courir. C'est lui qui décide... " 

Des dauphins sous le charme du gagnant

Comme Trêve l'an dernier, Al Kazeem a fourni un superbe dauphin à Cirrus des Aigles, apportant encore plus de prestige à son nouveau succès de Gr1. Revenu à l'entraînement l'an dernier après avoir connu des problèmes de fertilité, Al Kazeem avait montré qu'il n'avait rien perdu de son talent, terminant notamment deuxième des Champion Stakes (Gr1) de Noble Mission (Galileo). En 2013, il s'était offert trois Grs1 d'affilée : le Tattersalls Gold Cup, les Prince of Wales's Stakes et les Eclipse Stakes. Son entraîneur, Roger Charlton, a tenu à rendre hommage au vainqueur : " C'est un magnifique gagnant, un cheval incroyable. Nous sommes battus à la régulière. Même s'il ne remporte pas la victoire aujourd'hui, sa performance est encore meilleure qu'elle ne l'était il y a trois semaines. Je ne sais pas ce qu'on doit faire pour battre le gagnant, mais cela ne va pas être facile. Sa prochaine course devrait être le Tattersalls Gold Cup (Gr1) au Curragh, où le rythme dans la course devrait lui être bénéfique. " Olivier Peslier, partenaire d'Al Kazeem, a lui aussi eu un mot pour Cirrus des Aigles : " On connaît très bien "Cirrus". En plus il avait plu... Al Kazeem est un super cheval. À mi-ligne droite, je suis venu à sa croupe, et puis "Cirrus" est reparti. Nous avons assisté à un très beau match. Voir un cheval comme Cirrus qui est encore là à 9ans, c'est vraiment incroyable et ça fait même plaisir de se faire battre par un crack comme lui. "

Fate devrait trouver son jour sur plus long

Fate est venue prendre la troisième place après une sage course d'attente. Elle occupait déjà cette place dans le Prix d'Harcourt (Gr2), où elle avait conclu très vite. Sur le terrain lourd du jour, elle n'a pu fournir tout à fait la même accélération, mais sa fin de course est encore très plaisante. Son entraîneur, Alain de Royer Dupré, nous a dit : " Nous sommes très contents de sa course. Elle réalise encore une très belle performance, finissant bien. Pour la suite, nous pensons à la rallonger sur 2.400m et nous aimerions mieux la voir en bon terrain. Elle a eu une bonne leçon aujourd'hui. "

Avec l'arrivée des pluies, la mission de We Are  (Dansili) s'est compliquée. Brillante en début de parcours, la pouliche a payé ses efforts pour finir. Freddy Head nous a déclaré :" Le terrain était pénible et elle a eu une mauvaise course. Elle a toujours vu le jour et elle a été un peu allante. Dans ce terrain, cela ne pardonne pas d'être brillante. Il aurait fallu la cacher. Nous allons réfléchir à la suite de son programme... "

Un continuateur avec Vision des Aigles

La famille maternelle de Cirrus des Aigles est revenue sur le devant de la scène il y a trois semaines quand son neveu, Vision des Aigles (Vision d'État) a gagné le Prix Juigné (F) pour ses débuts. La mère du représentant d'Al Shaqab Racing, Vie des Aigles (Alamo Bay), est en effet une sœur du champion. Taille de Guêpe, la mère de Cirrus des Aigles, a été exportée au Japon.