Déferlante bleue à longchamp

Autres informations / 25.05.2015

Déferlante bleue à longchamp

PRIX D'ISPAHAN (GR1)

DÉFERLANTE BLEUE À LONGCHAMP

Comme un présage, Longchamp s'était paré de bleu ce dimanche, le bleu de Coolmore, partenaire de cette journée marquée par le Pour Moi Coolmore Prix Saint-Alary et le Prix d'Ispahan (Grs1). Et c'est le bleu de la casaque Wertheimer qui a triomphé dans ces deux temps forts. Queen's Jewel (Pivotal) a battu le record du parcours dans le Gr1 réservé aux pouliches de 3ans, laissant sa plus proche poursuivante à trois longueurs. Une démonstration de force trois semaines avant le Prix de Diane Longines (Gr1), dont la pouliche sera l'une des grandes favorites.

Une demi-heure plus tard, ce fut au tour de Solow (Singspiel) d'écraser l'opposition dans le Prix d'Ispahan. Le gris n'a pas eu à lutter pour dominer Gailo Chop (Deportivo), excellent pour sa rentrée, alors que Cirrus des Aigles (Even Top), victime d'un problème de ferrure, n'a pas fourni sa valeur. Une préparation de luxe avant les Queen Anne Stakes (Gr1) de Royal Ascot. Le match avec le hongkongais Able Friend (Shamardal), un autre hongre qui occupe la tête des classements établis par la Fédération internationale des autorités hippiques, en association avec Longines, s'annonce superbe.

Ces deux succès auront suffi pour que l'écurie Wertheimer & Frère retrouve la tête du classement des propriétaires en France. Une place qu'elle occupait à la veille des "Poules" d'Essai, avant de la céder à Son Altesse l'Aga Khan, propriétaire d'Ervedya (Siyouni). Maxime Guyon, premier jockey de la casaque Wertheimer depuis le début de l'année, s'est quant à lui octroyé les trois Groupes de la journée.

Le combat annoncé dans le Prix d'Ispahan (Gr1) entre les trois meilleurs hongres du moment, Cirrus des Aigles (Even Top), Solow (Singspiel) et Gailo Chop (Deportivo) n'a pas eu lieu. La course s'est en effet résumée à une envolée du gris des frères Wertheimer, une demi-heure après la démonstration de sa compagne d'écurie Queen's Jewel. De la même façon qu'il avait ridiculisé l'opposition à Meydan, dans le Dubai Turf (Gr1), Solow s'est imposé en toute décontraction. D'autant plus fa-

cilement que Cirrus des Aigles, qui venait de se promener dans le Prix Ganay (Gr1), n'était pas dans un bon jour. Corine Barande-Barbe expliquera après la course que le cheval a été victime d'un problème de ferrure.

Comme il en a l'habitude, Gailo Chop, pour son retour en compétition après plus de neuf mois d'absence, a mené la course à un rythme soutenu, suivi par Cirrus des Aigles puis Solow. Sparkling Beam (Nayef) patientait en dernière position. Dans la ligne droite, Gailo Chop a demandé logiquement à souffler. Solow entamait son effort et avait vite raison de Cirrus des Aigles, incapable d'accélérer comme il le fait habituellement. Le gris fondait alors sur l'alezan d'Antoine de Watrigant et, dans une action superbe, le laissait à plus d'une longueur.

Direction les "Queen Anne"

Freddy Head était admiratif au retour de son champion :

" C'est un sacré cheval. Il est devenu très facile, très maniable, alors que plus jeune, il perdait ses moyens avant la course. Il a une action superbe, beaucoup de force, et pèse plus de 500 kilos ! Il a eu une course très facile aujourd'hui, ce qui est toujours profitable pour son moral. À Dubaï, on pouvait se dire qu'il avait battu un The Grey Gatsby qui n'était pas à cent pour cent. Aujourd'hui, c'était le vrai Gr1, avec seulement des champions. Et il gagne tout aussi facilement ! Nous irons à Royal Ascot pour les Queen Anne Stakes (Gr1), le 16 juin. Même s'il gagne aujourd'hui sur 1.850m, je le préfère sur le mile, d'autant plus que celui d'Ascot est exigeant. " Il est amusant de se souvenir que l'an dernier, lors de cette même réunion, Solow participait au Prix Vicomtesse Vigier (Gr2). C'est après cette course que Freddy Head a complètement changé l'orientation de la carrière du cheval. Raccourci, Solow a changé de dimension. Et un an plus tard, avec un rating de 124 décerné par la Fiah, le gris était classé, avant ce succès, dans le top 3 des meilleurs chevaux mondiaux, juste après Able Friend (Shamardal) et Shared Belief (Candy Ride).

Excellente rentrée de Gailo Chop

Gailo Chop n'a pas démérité en prenant la deuxième place après avoir mené. Cheval important, il avait logiquement besoin de renouer avec la compétition. Antoine de Watrigant, son entraîneur, a analysé : " C'est la performance que nous espérions, car il ne faut pas oublier qu'il revenait de huit mois d'absence. Il est certainement meilleur que ce que l'on a toujours dit. Il est battu par le meilleur cheval du monde sur la distance. Mais sans dévaluer la performance de Solow, je pense que si Gailo Chop avait eu une course dans le "ventre", cela aurait changé beaucoup de choses. Ici, contrairement aux États-Unis, il peut aller devant sans que son action ne soit cassée. À mi-ligne droite, il a demandé à respirer et j'ai pensé qu'il allait craquer, mais il est bien reparti. J'ai toujours pensé que c'était un cheval de 2.000m. Il est mieux que l'an dernier. Nous avons connu beaucoup de difficultés cet hiver, nous ignorions si nous allions le retrouver. Aujourd'hui, il était très beau, très calme, notamment derrière les stalles. S'il monte sur cette course, nous pouvons rêver un peu. Il pourrait aller maintenant à Royal Ascot pour les Prince of Wales's Stakes (Gr1), le 17 juin. "

Un problème de ferrure pour Cirrus des Aigles

La déception est venue de Cirrus des Aigles, qui a perdu la troisième place au profit de Sparkling Beam. Corine Barande-Barbe a expliqué : " Son fer est complètement coupé en deux. Ce sont des fers collés, il reste donc une moitié et l'autre est partie. Christophe ne le sentait pas comme d'habitude, ce qui est normal, puisque si vous avez une chaussure et pas deux, vous risquez de glisser. C'est comme s'il n'avait pas couru, ce n'est pas grave. Je reste un peu désolée pour le public et ses fans. Mais l'important, c'est qu'il ne se soit pas fait mal. "

Une famille maternelle de tenue

Par Singspiel, Solow est un fils de High Maintenance, mais il a pris de son grand-père maternel, le miler Highest Honor. Sa famille maternelle s'est pourtant révélée sur les longues distances. High Maintenance s'est classée troisième du Qatar Prix Gladiateur (Gr3) et deux fois deuxième de Listeds sur 2.400 et 3.000m. Solow est le seul gagnant de High Maintenance. Deuxième mère de Solow, Fabulous Hostess (Fabulous Dancer) s'est imposée dans le Prix de Royallieu (Gr2). Au haras, elle a produit Hostessante (Pleasant Colony), vainqueur du Prix de la Seine (L), Fabulous Speed (Silver Hawk), mère d'aspasia de Mileto (Hurricane Run) et Lady Revel (Mount Nelson), deux bonnes pouliches espagnoles. Il s'agit de la famille du vainqueur du Défi du Galop Young Tiger et du champion d'Enghien Northerntown, lauréat du "Grand Steeple" (Gr2) et de la Grande Course de Haies (Gr3) sur l'hippodrome du Val d'Oise.