Equidia superstar !

Autres informations / 20.05.2015

Equidia superstar !

En diffusant en direct sur internet le poulinage d’une jument, Equidia a crevé l’écran ce week-end. Plus de 1,3 million de personnes se sont passionnées pour cette téléréalité d’un nouveau genre.

Jour de Galop. – EQUIDIA A ÉTÉ LA STAR DES GRANDS MÉDIAS ET DES RÉSEAUX SOCIAUX CES DERNIERS JOURS. D’OU VIENT CE MIRACLE ?

Eric Brion, directeur général d’Equidia. – C’est tout sauf un miracle ! C’est le résultat d’une opération originale et innovante qui a permis à Equidia d’émerger dans le marché extrêmement concurrentiel de la télévision. Depuis samedi, nous avons réussi à faire parler de la chaîne dans tous les plus grands médias français : Le Monde, RTL, France Info, Le Figaro et Les Échos notamment, à l’occasion de notre opération baptisée "#Un poulain va naître en direct".

EN QUOI CONSISTAIT CETTE OPERATION ?

Pendant 24 heures, nous avons lancé sur DailyMotion – l’autre grande plateforme de partage de vidéos avec YouTube – une information surprise lundi matin qui annonçait à l’ensemble des internautes : vous allez passer 24 heures devant des caméras pour suivre minute par minute la vie de quatre juments qui pourraient pouliner dans ce créneau de 24 heures.

COMMENT ONT RÉAGI LES INTERNAUTES ? ONT-ILS ADHÉRÉ AU CONCEPT ?

Ils ont plus qu’adhéré puisqu’en 24 heures, 1,3 million de personnes sont allées consulter cette opération sur Dailymotion et ont très largement réagi sur Twitter en commentant et en conversant avec les community managers d’Equidia présents sur place. L’opération a même fait partie des trending topics (sujets les plus actifs sur Twitter) pendant une journée.

FINALEMENT, QUEL ÉTAIT VOTRE OBJECTIF, ET A-T-IL ÉTÉ ATTEINT ?

Le premier objectif d’Equidia, c’était de parler à la communauté des équitants à travers une opération jamais réalisée. C’était un bon moyen de rassembler autour d’Equidia l’ensemble des fans d’équitation dans une année assez pauvre en événements équestres.

ET LE DEUXIÈME OBJECTIF ?

Faire parler d’Equidia au-dela de notre bassin de resonnance habituel, pour toucher et attirer les plus grands médias français avec un concept (filmer un poulinage), un dispositif original (la slow TV) et une diffusion puissante (Daily Motion et Twitter). Ce dont nous n’avions pas osé rêver, c’est que nous aurions un tel succès médiatique. C’est extraordinaire d’avoir réussi à attirer autant de projecteurs sur Equidia.

AVEC COMME BÉNÉFICE ?

Notre troisième objectif, c’est de toucher des communautés plus larges. Le dispositif social que nous avons mis en place correspond à un des projets sur lesquels nous travaillons cette année, parmi les objectifs fixés par les sociétés-mères : monter un jour une chaîne sociale qui permettrait de compléter l’audience télévisée d’Equidia. Vous connaissez le rôle d’Equidia Life qui est de recruter de nouveaux clients, de rajeunir et de féminiser la clientèle des courses. On sait que cela fonctionne puisqu’Equidia Life permettra d’enregistrer dans notre base 500.000 nouveaux contacts à l’horizon 2020.

QUEL EST DONC VOTRE BILAN FINAL ?

Cette opération a été aussi impactante, en termes de contacts, que les Jeux Équestres Mondiaux : 1,7 million de personnes avaient suivi la manifestation sur Equidia en quinze jours ; là, nous avons fait 1,3 million de visiteurs uniques en 24 heures !

Ce chiffre parle de lui-même. Surtout si l’on ajoute les retombées médiatiques colossales dont je vous parlais en début d’interview : grâce aux grands médias, nous avons en réalité suscité des dizaines de millions de contacts. Et des contacts positifs en plus, parce que les journalistes ont traité notre événement très positivement. C’est donc un succès quantitatif et qualitatif, qui rafraîchit notre image et sur lequel nous allons continuer à travailler.