Goona chope, sans forcer son talent

Autres informations / 21.05.2015

Goona chope, sans forcer son talent

MAISONS-LAFFITTE, MERCREDI

PRIX PAWNEESE (B)

GOONA CHOPE, SANS FORCER SON TALENT

C'est de bout en bout que la pensionnaire de Jean-Claude Rouget, Goona Chope (Namid), s'est imposée dans le Prix Pawneese (B). L'élève d'Alain Chopard s'est élancée de la stalle la plus à l'extérieur, l'obligeant à voyager en pleine piste. Goona Chope s'est ensuite rabattue progressivement à la corde, toujours en tête. La pouliche s'est détachée, sans trop creuser l'écart avec ses adversaires, mais seulement accompagnée aux bras par son jockey, Christophe Soumillon.

Elle reste ainsi invaincue en deux sorties, s'étant imposée facilement pour ses débuts à Bordeaux. Jean-Claude Rouget a analysé : " La piste n'est pas optimale aujourd'hui, et ma pouliche a fait une faute en fin de parcours. Pour leur deuxième course, les chevaux sont toujours un peu plus tendus, et ce fut son cas. Néanmoins, elle a fait ce qu'on lui demandait. C'est une pouliche que j'estime. Elle devrait maintenant se diriger vers une Listed ou un Gr3. " Le Prix La Flèche (L), qui se court le 6 juin prochain, arrive peut-être un peu trop vite pour la fille de Namid. Elle pourrait plutôt aller sur le Prix du Bois (Gr3), qui se court le 29 juin prochain à Chantilly. Le Prix Robert Papin (Gr2) pourrait représenter un objectif en soi.

Amisha (Naaqoos) a toujours galopé à trois quarts de longueur de la future lauréate et a bien réagi aux sollicitations de son jockey. Elle a su redonner un coup de rein pour conserver le premier accessit. Pour ses débuts pour son nouvel entraîneur, David Windrif, Toomuch Tosay (Thousand Words) a produit un bel effort final pour n'échouer qu'à une encolure d'Amisha. La seule débutante de la course, Llanita (Rock of Gibraltar), effectue de bons débuts, mais a rencontré des problèmes de trafic côté corde. Une fois sortie de cette impasse, la représentante de l'écurie de La

Vallée Martigny a très bien conclu et aurait pu prétendre à un meilleur classement avec un parcours plus limpide.

Un pedigree de vitesse pure

Goona Chope avait été achetée à l'amiable par Jean-Claude Rouget aux ventes Osarus de La Teste. Elle était présentée par son éleveur, Alain Chopard.

Gooseley Lane (Pyramus), sa mère, a couru cinq fois à 2ans, remportant deux courses dont une Listed sur 1.300m à Cologne, en Allemagne. Elle a produit Antalia (Indian Rocket), gagnante de trois courses à 2ans dont le Prix des Roches (B), ainsi que Stefochop K (Muhaymin), gagnant du Prix Riverman (B) et exporté aux États-Unis. Gooseley Lane est aussi la deuxième mère de Goken (Kendargent), gagnant du Prix du Bois (Gr3) l'an dernier et récent lauréat du Prix Texanita (Gr3).

Du côté paternel, Goona Chope est la fille du lauréat du Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr1) namid (Indian Ridge). Ce dernier a été exporté au Qatar, après avoir fait la monte pendant 3ans en France.

Son père de mère, pyramus (Danzig), a gagné plusieurs courses de 3 à 4ans sur la distance de 1.400m en Angleterre. Il fait la monte en France au haras du Brasson.