à la découverte de la plus grande vente de stores au monde

Autres informations / 25.06.2015

à la découverte de la plus grande vente de stores au monde

Proposant

plus de 400 stores (jeunes chevaux inédits à vocation obstacle) de 3ans

majoritairement, mais aussi de 2 et 4ans, la Derby Sale de Tattersalls Irlande

est la vente majeure de ce type en Europe. Avant le rendez-vous de juillet

d’Arqana, elle donne le ton du marché des stores. Cette vente fête cette année

son 40e anniversaire : c’est aussi la plus ancienne. Simon Kerins, l’un des

directeurs de l’agence, explique: « Elle est la plus importante vente de chevaux

d’obstacle au niveau international. Elle n’a pas vraiment d’équivalent ! Elle

propose une sélection de stores, désormais majoritairement des chevaux de 3ans.

Autrefois, nous avions plus de 4ans. Mais le système français a déteint chez

nous, le succès des chevaux french bred n’y est pas étranger. Les acheteurs

sont à la recherche de chevaux plus précoces, capables de courir à 4ans. Les

poulains sont généralement débourrés un mois après la vente. Les acheteurs

préfèrent les acheter non débourrés, de peur qu’ils aient été essayés avant la

vente. C’est particulièrement vrai pour les 4ans. » De plus en plus, les

origines françaises remplissent le catalogue, que ce soit des chevaux élevés

outre-Manche issus de mères importées, ou bien achetés foals, yearlings ou à

l’âge de 2ans en France, souvent directement dans les élevages. Près de 70

stores sur les 400 catalogués sont en effet french bred. Simon Kerins analyse :

« Le succès des chevaux français sur notre sol ou en Grande-Bretagne a été leur

meilleure publicité. Les chevaux français sont très à la mode, et les acheteurs

sont friands de pedigrees tricolores. »

UN

MARCHE DE TRADERS

À

quelques pas de l’hippodrome de Fairyhouse, c’est un gigantesque marché qui

s’organise sur trois jours, avec une partie 2 composée de pedigrees moins à la

mode, mais qui trouvent leur public parmi les acteurs des point to point

notamment. Il n’est pas rare qu’un cheval soit passé quatre fois en vente avant

de débuter, comme l’explique Bertrand Le Métayer, représentant en France de Tattersalls

Irlande : « Il s’agit vraiment d’un marché de traders. Il débute lors de la

vente de novembre, composée de foals, de yearlings,  et de poulinières. Les poulains achetés foals

peuvent repasser en vente yearlings l’année suivante, puis se retrouver au

catalogue de la Derby Sale deux ans plus tard. Voire, s’ils ont des

performances intéressantes, lors de la vente de chevaux à l’entraînement ! »

Parmi les top-lots de cette première journée figure notamment un fils de

l’irlandais Milan et de la "Head" Beautiful Tune (Green Tune),

exportée il y a plus d’une dizaine d’années en Grande-Bretagne. Le frère de ce

poulain a gagné un Gr2 sur les claies de Fairyhouse. De quoi justifier les

92.000 euros déboursés par Aiden Murphy, l’un des courtiers les plus actifs de

ce mercredi. On trouve aussi dans le haut du marché des poulains conçus en

France, comme le lot 21, une pouliche de Martaline et Anazeem (Irish River),

qui porte le label "FR" et a été adjugée 65.000 euros aux hommes de

Highflyer Bloodstock. Anazeem est issue de l’élevage Aga Khan, et sa fille a

été élevée par les époux Forien, également éleveurs de sa propre soeur,

Eudemis, qui a débuté sa carrière chez Yannick Fouin avant d’être exportée

outre-Manche. La pouliche avait été achetée 20.000 euros yearling à la vente

d’automne Arqana. Dans les allées, aucun acheteur français cependant. Ils sont

en revanche présents lors de la vente de novembre, et la famille Papot a acheté

plusieurs foals l’an dernier. Dans les années 90, François Doumen a acheté

plusieurs de ses très bons chevaux à cette Derby Sale, comme Bog Frog

(Phardante), Rubissimo (Phardante) ou encore Boca Boca (Mandalus).

LE JOLI

COUP DE KATE RUDD

Kate

Rudd n’en croit pas ses yeux. La jeune femme, qui parle un français parfait

pour avoir travaillé dans l’Hexagone, vient de vendre pour 170.000euros, à

Bobby O’Ryan, le lot 144, un fils de Big Bad Bob, pourtant plus connu pour

faire des chevaux de vitesse, frère de deux bons performers d’obstacle, Johns

Spirit (Gold Well) et The Game Changer (Arcadio). « Il a été acheté foal pour

20.000 euros lors de la vente de novembre », précise-t-elle ! Le poulain

illustre parfaitement la philosophie de ce marché si spécial, où le modèle

prime sur le pedigree.

MARTALINE

A LA COTE EN IRLANDE AUSSI

Fils de

Martaline et frère de Gaelic Ocean (Hero’s Honor), gagnant de Listed à Auteuil,

le lot 137 a permis un joli coup de pinhooking à Liz Doyle. Présenté à 2ans,

lors de la vente de février, par Ennel Bloodstock pour le compte du haras du

Camp Bénard, qui l’a élevé, le poulain nommé Gaelic Prince avait été acheté

pour 31.000 euros par Liz Doyle et Barry Murphy. Environ un an plus tard, il a

fait grimper les enchères jusqu’à 160.000 euros, déboursés par Aiden Murphy.

UNE

SOEUR DE DON POLI ADJUGÉE 105.000 € À WILLIE MULLINS

Le lot

94 a vite animé la salle. La pouliche présentée par Mill House Stud, pour le

compte de Brian Griffiths, n’est autre qu’une soeur de Don Poli (Poliglote),

lauréat du dernier RSA Chase (Gr1) pour le compte de Willie Mullins. Et c’est

justement l’entraîneur tête de liste qui a acheté la fille de Kayf Tara pour

105.000 euros. Dalamine (Sillery), sa mère, a aussi produit Do you Jump

(Trempolino), vainqueur de trois courses en obstacle. Dalamine avait été vendue

pleine de Poliglote à la vente mixte Arqana en 2009.  Highlyer Bloodstock avait déboursé 19.000

euros pour l’acheter, pour le compte de Brian Griffiths et John Nicholson.

Quelques mois plus tard naissait Don Poli…

VENEZIA

SPRINGS, LA BELLE OPÉRATION DU JOUR

Vente

d’automne Arqana, novembre 2013. Le haras d’Engerville d’Éric Chevrier présente

un produit de Della Francesca et Cristal Springs (Loup Solitaire), déjà mère de

Cristal Bonus (Della Francesca), gagnant de Gr2 outre-Manche et placé de Gr1 en

France comme en Grande-Bretagne. Malgré cette page de catalogue, le yearling,

né tardivement (16 mai) n’est adjugé que 14.000 euros à Georges Mullins. Juin

2015 : deux ans plus tard, le même poulain est présent au catalogue de la Derby

Sale, sous le consignment Ballinaroone Stud. Les enchères montent jusqu’à

95.000 euros, déboursés par Ballyadam House.

L’ENGOUEMENT

STOWAWAY

Stowaway

(Slip Anchor), disparu en début d’année, était l’un des étalons les plus

recherchés lors de cette première journée de vente. Ce n’est pas vraiment une

surprise, puisqu’il est le père de Champagne Fever, gagnant cette année du Red

Mills Chase (Gr2) et qui est lui aussi passé par cette vente. L’étalon a signé

le premier lot à dépasser les 100.000 euros. Issu de Court Leader (Supreme

Leader), gagnante de Gr3 sur les fences de Thurles, ce hongre de 3ans a été

adjugé 160.000 euros à Anna Ross, agissant pour un client qui laissera le

cheval à l’entraînement en Irlande. Les hommes de Highflyer et Alan King sont

aussi montés jusqu’à 75.000euros pour acheter le lot 20, un fils d'All Heart

(Alhaarth), placée de Gr3 sur les fences.

UN

INCENTIVE DE POIDS

Tout

cheval acheté lors la Derby Sale ou celle d’août est éligible à un bumper doté

de 100.000euros. Cette course plate réservée aux chevaux d’obstacle est

programmée le dimanche 27 mars 2016, et promet 60.000 euros au lauréat. L’an

dernier, elle a été remportée par Castello Sforza (Milan), acheté 65.000 euros

lors de la Derby Sale 2014. La mère du cheval, elle, est bien française. Il

s’agit de Young Elodie (Freedom Cry), exportée foal en Irlande après avoir été

vendue lors de la vente d’élevage Arqana.

 

LES

GRANDS INDICATEURS JOUR 1

                                   2015

Présentés

                   163

Vendus

(%)                136 (83,4 %)

C.A.                            5.725.500 €

Prix

moyen (évol.)      42.307 €

Prix

médian (évol.)     37.000 €

 

LES

GRANDS GAGNANTS ISSUS DE LA DERBY SALE

CAPTAIN

CHRIS (KING’S THEATRE & FUNCTION DREAM, PAR STRONG GALE)

Ascot

Chase (Gr1) en 2014

Vendu

250.000 € à la Derby Sale 2007

CHAMPAGNE

FEVER (STOWAWAY & FOREVER BUBBLES, PAR ROSELIER)

Red

Mills Chase (Gr2) en 2015

Vendu

17.500 € à la Derby Sale 2010

THE NEW

ONE (KING’S THEATRE & THURINGE, PAR TURGEON)

Aintree

Hurdle (Gr1) en 2014

Vendu

25.000 € à la Derby Sale 2011

CUE CARD

(KING’S THEATRE & WICKED CRACK, PAR KING’S RIDE)

Ascot

Chase, Ryanair Chase & Betfair Chase (Grs1) en

2013

Vendu

52.000 € à la Derby Sale 2009

FIRST

LIEUTENANT (PRESENTING & FOURSTARGALE, PAR FOURSTARS ALLSTAR)

Bowl

Chase (Gr1) en 2013

Vendu

255.000 € à la Derby Sale 2008

SIZING

GRANITE (MILAN & HAZEL’S TISRARA, PAR MANDALUS)

Maghull

Novices’ Chase (Gr1) en 2015

Vendu

68.000 € à la Derby Sale en 2011