Chimère du berlais en pouliche d’avenir

Autres informations / 02.06.2015

Chimère du berlais en pouliche d’avenir

Allante lors de ses trois premières courses, Chimère du Berlais (Martaline) est en train de se faire en pouliche d’obstacle. Dans le Prix du Nivernais, elle est partie devant, mais elle n’a pas été aussi allante que précédemment. Bien calée dans le dos de l’animatrice, Missy Tata (Astarabad), elle a galopé à sa main. Entre les deux dernières haies, Missy Tata a accéléré et Chimère du Berlais a bien suivi le mouvement. La première nommée a essayé de repartir, mais la seconde est restée dans son sillage avant de lui prendre courageusement l’avantage. Chimère du Berlais a ainsi ouvert son palmarès pour sa quatrième sortie. Jugée digne de débuter dans le Prix Géographie, elle avait eu besoin de deux courses pour comprendre ce qu’on lui demandait. Bonne troisième dans le Prix Girofla, face à quelques-unes des meilleures pouliches de sa promotion, elle était proche de sa course. Son évolution va dans le bon sens et elle devrait être compétitive dans les bonnes épreuves pour femelles de 3ans. « Nous savions que Chimère du Berlais était une bonne pouliche, nous a déclaré Ludovic Philipperon, son jockey. Nous l’avons toujours respectée. Et maintenant, elle nous montre son potentiel. Aujourd’hui, je l’ai forcée à rester derrière le leader, d’autant qu’elle affrontait les 3.500m pour la première fois. Et il fallait lui apprendre à courir. Elle a fait une belle ligne droite. Elle m’a laissé une bonne impression. » Missy Tata s’est fait remonter sur le plat par Rosario Has  (Saint des Saints), excellente deuxième. La soeur de Roll on Has (Policy Maker) est la note de la course. Encore loin à l’entrée de la ligne droite, elle a effectué un bel effort entre les deux dernières haies avant de finir fort sur le plat.

LA SOEUR DE SHINCO DU BERLAIS

Comme son nom l’indique, Chimère du Berlais a été élevée par Jean-Marc Lucas. Elle est la soeur de Shinco du Berlais (Indian River), gagnant des Prix La Barka (Gr2), Roger Saint et Dominique Sartini (Ls), de Lucky du Berlais (Ultimately Lucky), vainqueur du Prix Jean Stern (Gr2), et de Sherkan du Berlais (Bonnet Rouge), troisième du Prix Cambacérès (Gr1). La mère de Chimère du Berlais, Shinca (Port Lyautey), a couru trois courses en plat et elle en a remporté une.