Syndicat national des proprietaires - association des proprietaires d'ile-de-france: un grand buffet-debat au polo club d'apremont

Autres informations / 03.06.2015

Syndicat national des proprietaires - association des proprietaires d'ile-de-france: un grand buffet-debat au polo club d'apremont

Dimanche soir, le Syndicat national des propriétaires et l'Association régionale d'Île-de-France organisaient un buffet-débat au Polo Club d'Apremont. Si la météo n'était pas des plus favorables, l'ambiance, elle, était au beau fixe. Les quatre-vingt invités reçus lors de cette grande soirée ont assisté à deux matchs de polo, puis ont débattu des principaux sujets d'actualité avec les élus avant de profiter d'un dîner et d'une soirée dansante.

LE SYNDICAT DES PROPRIETAIRES SALUE L’ACTION DES INSTITUTIONS DANS LE DOSSIER DES SALARIES DU P.M.H.

Patrick Fellous, président du Syndicat national des propriétaires, a mené les débats au côté d'Annie Michel, présidente de l'Association des propriétaires d'Île-de-France, du Nord et de Haute-Normandie, des deux vice-présidents de l'Association régionale, François Corda et Athanase Poulopoulos, et de Sophie Marest, directrice du Syndicat national des propriétaires. Patrick Fellous a notamment tenu à saluer la bonne gestion de France Galop et du PMU dans le dossier des salariés du P.M.H. Ces derniers ont accepté de voter dimanche matin le plan de sauvegarde de l'emploi : « Nous étions dans une situation de blocage et les décisions prises par les gouvernances de France Galop et du PMU nous ont permis de trouver une issue. » LES FRAIS D’ENTRAINEMENT ET LA T.V.A. AUGMENTENT PLUS VITE QUE LES ALLOCATIONS

Annie Michel a ensuite pris la parole pour rappeler les missions de son association : « La Fédération Nord-Île-de-France, que je préside au sein de notre Syndicat, est une des plus puissantes du pays. Le poids économique et démographique de cette région y est pour beaucoup, évidemment. Jadis, le programme français reflétait l’importance de Paris dans l’activité du pays tout entier. La décentralisation a évidemment remis cette hégémonie en cause, et cela était bien naturel. (...) En revanche, ce que les propriétaires parisiens ont perdu au fil du temps n’a pas été compensé, bien au contraire : nos frais d’entraînement ont continué de s’alourdir, plus rapidement que nos allocations, et la T.V.A. a augmenté dans des proportions très importantes. » François Corda a fait état des premiers résultats d'une consultation réalisée le mois dernier auprès des adhérents de l'Association Île-de-France. Les résultats complets et détaillés seront publiés très prochainement. Athanase Poulopoulos s'est quant à lui exprimé sur le blocage de la réunion de courses de Maisons-Laffitte. Patrick Fellous a ensuite invité le courtier Hubert Barbe à venir s'exprimer à la tribune pour présenter son métier, l'Association des courtiers de France (Acf), ainsi que son attachement et sa motivation à travailler avec tous les propriétaires : les grands et les moins grands. Après le débat, la soirée s'est poursuivie dans une ambiance conviviale et festive. Tout au long de l'année, le Syndicat national des propriétaires poursuivra son action dans le cadre de ses buffets-débats dans toutes les régions de France.