Une france hippique qui ose

Autres informations / 03.06.2015

Une france hippique qui ose

Les annonces des participations françaises dans les grandes joutes britanniques à venir se multiplient. Et un constat s’impose: il est rare de pouvoir compter sur une délégation tricolore – ou au moins des intentions annoncées – aussi nombreuse, voire record. Avec, en prime, la qualité. Voilà en tout cas une France hippique du galop qui ose. Le surnuméraire n’a pas lieu d’être en termes d’exportation. Le plus n’est pas l’ennemi du bien et rarement synonyme du trop. Depuis dimanche et le sacre de New Bay (Dubawi) en champion dans le Prix du Jockey Club (Gr1), son nom vient s’ajouter à la liste déjà longue des prochains raiders français outre-Manche. Si le scénario des King George VI and Queen Elizabeth Stakes se confirme durant l’été à Ascot, il pourrait ajouter une page glorieuse à celles que peuvent écrire avant lui Epicuris (Rail Link) dans le Derby d’Epsom (Gr1), Al Naamah (Galileo) dans les Oaks (Gr1), Solow (Singspiel) dans les Queen Anne Stakes (Gr1), Territories (Invincible Spirit) dans les St James’s Palace Stakes (Gr1) e tutti quanti.